Écoquartiers : le prix plus vendeur que la couleur

Source : Isabelle Porter, Le Devoir, 22 septembre 2012.

Je pense que le plus gros incitatif des écoquartiers, ça va être le prix, avance le vice-président de Leboeuf Société immobilière, Pierre Blondeau. Si c’était des écoquartiers avec les plus belles technologies du monde et que les prix n’étaient pas abordables, ça ne marcherait pas. Il ne faut pas se faire de cachettes, c’est une question de prix. »

Le promoteur, qui a remporté en juin l’appel d’offres pour développer les deux écoquartiers, a reçu beaucoup de demandes depuis.

C’est incroyable, le nombre d’e-mails qu’on reçoit de gens qui veulent être sur une liste prioritaire, raconte-t-il. Je ne sais pas à combien de centaines de noms on est rendus. »

Leboeuf prévoit mettre en vente les premières unités « d’ici octobre, novembre », d’abord à D'Estimauville puis à Pointe-aux-Lièvres. La construction commencera à l’été 2013. (...)[ La suite. ]

Publicité