L’Hippodrome de Québec dans son environnement

Photo : Simon Bastien (Québec Urbain).
J'ai commenté le billet, soulignant entre autres son "angle environnement" très intéressant! Plusieurs acteurs connus du milieu de l'architecture et du patrimoine se sont aussi prononcé contre la démolition du bâtiment qui devrait avoir lieu dans deux semaines...Est-il possible encore de renverser la vapeur, et si oui, comment?

* * *

Source : Simon Bastien, Québec urbain, 16 septembre 2012.(...) Architecte reconnu pour avoir conçu pour Québec une multitude de bâtiments (édifices municipaux, résidences cossues, écoles, banques, commerces, etc.), Georges-Émile Tanguay a marqué de sa griffe le paysage architectural de Québec. C’est lui qui, en 1916, livra les plans de ce qui deviendra un an plus tard le Palais central, puis l’Hippodrome de Québec. L’exubérance ornementale qui le caractérise évoque donc tangiblement la magnificence des expositions universelles de l’époque. Telle une nouvelle porte de la ville, l’édifice entend suggérer au visiteur l’envergure de la capitale. (...)En photos, on constate que l’hippodrome fait partie intégrante de l’ensemble architectural voisin qui constitue les premiers édifices du site. (...)[ La suite. À lire aussi : Le Palais central de l’Expo : une architecture monumentale en péril (2 de 2). ]