La poussière rouge à Limoilou contenait plusieurs métaux lourds

Source : Radio-Canada, 21 novembre 2012 (...) Véronique Lalande a prélevé des échantillons de la fine poussière sur son balcon et les a fait analyser dans un laboratoire privé, Agat Laboratoires. Les résultats révèlent qu'en plus de l'oxyde de fer, la poussière rouge contenait plusieurs métaux lourds.On parle, entre autres, d'arsenic, de cuivre, de plomb, de zinc et de nickel. Ces métaux peuvent avoir, à long terme, des répercussions sur la santé si on y est exposé.Dans certains cas, les taux de concentration sont jusqu'à 20 fois plus grands que dans des villes comme Hong Kong, Istanbul, New York ou Londres, qui sont beaucoup plus peuplées et industrialisées. (...)Arrimage Saint-Laurent, qui avait parlé d'un incident isolé, avait assuré que l'oxyde de fer n'est pas dangereux pour la santé lorsqu'il est assimilé en petites concentrations. (...)Mme Lalande a remis les analyses de poussière au maire Labeaume à la dernière séance du conseil municipal. Le dossier a été soumis au conseiller Steeve Verret, qui est responsable de l'environnement. La conseillère municipale Suzanne Verreault, qui est présidente de l'arrondissement de la Cité-Limoilou, promet de suivre le dossier de près.(...)[ La suite. ]