Les jardins communautaires : clé de la revitalisation de Limoilou?

Louis Guillemette (Craque-Bitume) et Christian St-Pierre (Option nationale)
En tout cas, c’est ce que pense Christian St-Pierre, candidat pour Option nationale dans Jean-Lesage.M. St-Pierre  a fait visiter les installations de l’organisme Craque-Bitume à des citoyens et des membres des médias, dans le but de faire connaître au maximum leurs initiatives de jardins communautaires et de sites de compostage urbains.Craque-Bitume est un collectif d’écologie urbaine. Il regroupe des citoyen(ne)s des quartiers centraux de Québec animés par les enjeux environnementaux présents dans leur communauté. Durant cette visite, les personnes présentes ont pu admirer les techniques de jardinage hors du commun que mettent de l’avant Craque-Bitume, de façon à faire pousser des végétaux et des légumes dans les sols les plus improbables.Le candidat d’Option nationale en a profité pour annoncer ses engagements envers l’organisme, dont la mission va dans le même sens que sa vision en matière de revitalisation urbaine et écologique.

Publicité

C’est clairement ce que nous avons besoin dans le quartier : des projets durables réalisés pour et par les citoyens. Sa mission, Craque-Bitume la remplit déjà très bien. Ce que je veux, c’est en faire profiter le plus de citoyens possible. Alors que ce soit en termes de promotion ou de matériel, je m’engage à aider l’organisme et ce, durant la première année de mon mandat », a déclaré Christian St-Pierre.

Christian St-Pierre voit les jardins communautaires comme étant la reprise de possession du quartier par les citoyens. C’est donc un moyen d’affirmer son sentiment d’appartenance envers une communauté, mais aussi développer la coopération à des fins d’autosuffisance.

Plus il y aura de citoyens qui s’impliquent dans ce genre de projets, plus il y aura de jardins. Plus il y aura de jardins, plus il y aura de légumes. Plus il y aura de légumes, plus grandes sont les chances de démarrer un marché public dans le quartier. Et avec un marché public, c’est toute la communauté qui en profite », a ajouté M. St-Pierre.

Pour concrétiser sa vision, Christian St-Pierre pense déjà à des anciens sites de stations services qui pourraient être décontaminés et remis à la population par l’entremise d’organisme comme Craque-Bitume. Il promet d’ailleurs l’aide de son gouvernement en cette voie, si bien sûr il reçoit l’appui de la population, le 4 septembre prochain.A suivre lundi un portrait de M. Saint-Pierre, dans le cadre de notre série d’entrevues avec les candidats dans Jean-Lesage.