Maladie mentale : la Boussole vous guide

La Boussole à Limoilou

À l’origine de La Boussole : des parents d’enfants atteints d’une maladie mentale se réunissent et s’entraident, confrontés aux mêmes enjeux délicats. De là naît l’idée de créer un organisme qui offrirait des services de soutien aux proches de personnes souffrant de maladie mentale. La Boussole est fondée en 1981; elle compte aujourd’hui 600 membres.Une rencontre avec Julie Belleau, travailleuse sociale depuis plus de 10 ans au sein de l’organisme, nous éclaire sur la mission et le fonctionnement de celui-ci.Elle m’indique ainsi que, lors d’interventions individuelles ou de groupe, les proches sont outillés, informés et soutenus pour mieux vivre dans ce contexte de vie familiale difficile. Ils sont avant tout écoutés, ce qui leur permet de ventiler leurs émotions et de prendre du recul face à la maladie mentale.

Les proches apprennent également à poser leurs limites et à lâcher prise face à la maladie. C’est  important pour ne pas s’épuiser en vain, ce qui arrive trop souvent malheureusement», souligne Julie, qui coordonne les actions auprès des jeunes.

Ceux-ci, d’ailleurs, peuvent aussi être guidés pour grandir et évoluer au mieux avec la maladie de leur proche, notamment par des jeux, des thérapies avec les animaux ou des discussions.Julie, d’une humanité réconfortante, me confie que ce qui la fascine dans son travail, « c’est de voir la résilience que les jeunes ont ». Elle m’explique que les enfants développent une force extraordinaire pour outrepasser la maladie.

Ils font preuve d’un grand respect les uns envers les autres, d’une grande maturité, ils s’intéressent à la réalité de l’autre, s’entraident. »

Grâce à des intervenants et des bénévoles impliqués, un service d’écoute téléphonique 24h/24 est offert pour les proches qui traversent un moment difficile (418 523-1502).Merci à Julie Belleau pour sa collaboration et à la Boussole pour cette belle mission qu’on encourage!