Un parc locatif fragilisé à Québec

Source : Baptiste Ricard-Châtelain, Le Soleil, 18 mars 2012.La Ville de Québec a assoupli sa réglementation afin de faciliter la conversion de logements locatifs en copropriétés.

Il faut protéger le parc locatif à Québec», réagit Jonathan Carmichael, responsable des dossiers politiques au BAIL, le Bureau d'animation et d'information logement de Québec. «Il y a une pénurie de logements à Québec; il y a presque juste des condos qui se construisent. Est-ce qu'on peut garder ce qu'il reste de locatif?»

(...) Soulignons que lorsque le taux d'inoccupation passera au-dessus de 2%, le moratoire tombera et les promoteurs pourront convertir autant de logements qu'ils le veulent. Selon le BAIL, il oscille autour de 1,6%.[ La suite. En complément : Règlement sur la conversion de logements locatifs en copropriété divise (tel que rapporté dans Québec Urbain). ]