En quête de la meilleure poutine D’Expo-Québec (2)

Je m’étais résigné à me rendre vers un autre casse-croûte extérieur,  un peu découragé, lorsque j’ai aperçu le préposé à la roulette aux dollars manger un appétissant plat thaïlandais.

- T’as pris ça où mon cher?- Dans le centre de foires là-bas, au milieu, y’a plein de restaurants.

Il y a beaucoup de kiosques au Carrefour Gourmand CASA, de quoi passer un début de soirée fort agréable!  J’ai fait le tour et j’ai été happé par le comptoir à liqueurs Guy Rivest,  le même nom qu’un ami. Je vous recommande la mistelle de fraise, un digestif qui fait penser au porto, c’est bien agréable.Jean-Paul BretonUn revenez-y aussi lorsque j’ai croisé au détour Jean-Paul Breton, qui a eu la délicatesse de m’offrir  un peu de son Bleu d’Août. Un élixir au bleuet venu de Saint-Henri de Lévis. Un petit bijou à 15,7 degrés.  « Parfait avec du fromage.» « Comme le fromage bleu?» « Avec n’importe quel fromage, surtout le fromage à pâte molle, le brie par exemple. »  Merci monsieur Breton.Il y a beaucoup d’achalandage au comptoir à poutine de Perron-Beaupré. En fait, la fromagerie Perron de Saint-Prime a acheté en 2007 la fromagerie Côte-de-Beaupré située à Sainte-Anne-de-Beaupré. Les gens semblent s’ennuyer de leur produit,  la file est assez longue. « C’est vous qui faites la meilleure poutine ?»  La dame me répond avec du défi dans l’œil : « C’est nous! »Poutine servie dans un plat en styrofoam : moins 10 %!  Il manque un peu de sauce. D’ailleurs, on peine à y goûter. Le fromage serait meilleur s’il n’était pas réfrigéré. Il faudrait en laisser à température pièce ou ajouter une demi-louche de sauce afin de le réchauffer. J’ai rarement fini une poutine où il ne reste que du fromage, c’est un peu un exploit! J’octroie la note de 62 % à Perron-Beaupré.À mes côtés, une dame âgée a pour sa part mangé une poutine italienne une fois et demie plus grosse que la mienne! Dans un beau bol noir qui se recycle, lui. «Excusez-moi, elle était bonne votre poutine?» « Oh oui mon homme! »  «Vous l’avez achetée où?» « Au comptoir de l’académie là-bas, juste huit piastres, c’est pas cher. »À suivre…[ À lire aussi : En quête de la meilleure poutine d’Expo-Québec! ]