Rencontre avec Suzanne Verreault (1 de 3) : 1re Avenue

La 1re Avenue à l'intersection de la 4e Rue. Le visage de cette entrée du Vieux-Limoilou pourrait considérablement changer dans quelques années. Panorama O-N. Montage photo : Jean Cazes, 18 novembre 2011.
Résumé en 3 grands thèmes de quelques points abordés à la Brûlerie Limoilou le 7 mars dernier. Suzanne Verreault assume les rôles de présidente de l’arrondissement de la Cité-Limoilou et de conseillère municipale du district de Sylvain-Lelièvre (carte).

* * *

Un immeuble en hauteur près du pont Drouin?

C’est un secret de polichinelle : GM Développement souhaite ériger un édifice à logements d’envergure à cette entrée du Vieux-Limoilou. D’autres promoteurs le seraient aussi. L’esquisse d’un immeuble de 20 étages avec commerces au rez-de-chaussée a déjà été présentée à la Ville. Mme Verreault exprime des réserves sur la hauteur d’un tel bâtiment et son impact sur le milieu tout en évoquant la polémique autour de l’îlot Irving. Rappelons que l’immeuble le plus haut de Limoilou, le Manoir Le Flandres, toujours sur la 1re Avenue, fait 15 étages. Elle souhaite tout de même l’érection d’un « édifice phare » aux allures contemporaines qui fera majoritairement la fierté des résidents, un peu comme le nouveau siège social de La Capitale. Par son statut, le parc « urbain » du Vieux-Passage pourrait donc disparaître. Mais il faut tenir compte aussi que le secteur est déjà bien pourvu en espaces verts avec le parc linéaire de la rivière Saint-Charles et le tout nouveau de la Pointe-aux-Lièvres. Mme Verreault croit que des développements sont à suivre dans la foulée de la construction de l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres (sujet du volet 3), donc vraisemblement pas avant 2013.

Fermeture du comptoir de service de L’Arrondissement La Cité-Limoilou

La décision de fermer résulte d’un souci d’équité envers les autres arrondissements qui ont dû aussi regrouper des points de service, explique Mme Verreault. Elle reconnaît toutefois que c’est un irritant majeur pour le quartier, à commencer par la difficulté de stationner au voisinage du nouveau comptoir de la rue Saint-Joseph. Elle en a pris note. Par ailleurs, la question se pose concernant l’avenir de l’immeuble où la Ville louait des espaces (photo ci-bas), d’autant plus qu’une autre fermeture serait à venir, celle de la caisse Desjardins. Il faut enfin exclure la construction d’une nouvelle bibliothèque sur le site comme le souhaiteraient des Limoulois (sujet du volet 3).

Revitalisation de l’artère

Cela fait l’objet d’un dossier dans Monlimoilou : tout le secteur en bas de la 18e Rue souffre actuellement d’un « déclin » malgré le succès de quelques commerçants. Parmi les irritants soulevés par certains d’entre eux, la question de l’affichage. Suzanne Verreault souligne qu’il y a une volonté de la Ville vers un règlement en quelque sorte personnalisé à différentes artères. Plutôt qu’individuellement, elle invite les marchands à se regrouper, sans formalité, pour faire valoir leurs griefs et proposer une rencontre avec la Ville.

À suivre la semaine prochaine :Boulevard des Capucins et zone industrielle

[ En complément, l’article de Véronique Demers dans Québec Express (billet). À lire aussi : Suzanne Verreault : un an d’engagement dans Limoilou. ]