La Salsa atomique! Olé!

Qui n’aime pas manger du bon « houacamolé » sur une terrasse lorsqu’il fait beau et chaud, accompagné d’une bonne bière rafraîchissante et d’amis de passage à Limoilou? C’est le bon moment  pour se rendre sur les chaleureuses planches de La Salsa, restaurant aux arômes salvadoriennes et mexicaines, avantageusement situé sur la 3e Avenue depuis bientôt 15 ans.Nous nous installons plein soleil et aussitôt sommes pris en charge par une serveuse fort sympathique munie d’un léger accent qui fait battre mon cœur. Pas de flafla à la Salsa, on ne rigole pas, la rapidité et l’efficacité semblent être le mot d’ordre. »Hé Ho Hééé!! » : on s’insurge du bruit créé par une « Harley » qui file à vive allure sur la 3e. C’est chiant, ces bruits de pistons devraient être interdits. Revenons au menu.Un menu unique. Des plats du jour variés, des entrées, des bouchées de style tapas, des bières et des boissons qui n’existent pas au Québec, où suis-je? La serveuse me recommande d’emblée  la horchata, une boisson laiteuse sans alcool contenant vanille, coriandre, cannelle, grains de sésame et autres ingrédients.  Spécial, pas dégueulasse et rafraîchissant.Restaurant La SalsaMathieu et Jessica sont à concocter une orgie de petites bouchées. Plusieurs morceaux à 2,50$, d’autres à 3$. On explore passionnément les nombreuses possibilités.

– Mathieu?- Qué?- Que vas-tu commander? »

Coiffé d’un sombrero, une serviette au bras, un léger accent et une moustache mexicaine, Mathieu répond :

– Nous débuterons ce périple culinaire avec une pupusa : une pâte de farine dé maïs farcie de porc, dé bacon et fromage. Mon deuxième choix, et ça n’a pas été la siesta, va pour le sope, une tortilla molle garnie de poulet, pâte aux fèves et fromage. Par la suite, y’é jeté mon dévolu sur la quesedilla mexicaine, puis sur la yamale, et enfin, un burrito bien classique.- Et comme plat de résistance?Restaurant La Salsa– L’enchilada verde! (trois coups de guitare) Una tortilla de maïs farcie de poulet, napée de sauce verte très piquante, fromage, oignon et avocat. Olé! »

Jessica, bouleversée par ce choix si épicé, s’administre cinq coups d’abanico. Se flattant la moustache et l’ego, Mathieu rétorque :

– Et vous seignor Champagne?- Bah je vais prendre le spécial Miami. »

Restaurant La SalsaLe spécial Miami, le plat du jour le plus cher (15,50$), est composé d’un cocktail de classiques couronné d’un chili, ma foi, descendu du ciel. De merveilleux petits burritos chargés d’excellents fromages. De petites frites absolument délicieuses, il faudrait  en mettre plus. Un guacamole exquis et finalement un riz assez banal, j’aurais aimé découvrir autre chose. En fait, tout ce qui est typique semble avoir été préparé avec attention.Mes deux comparses ont terminé leurs assiettes depuis au moins deux minutes. Nos regards se tournent vers l’enchilada verde. Retour des castagnettes. Le vert alcalin de la sauce fait un peu peur. Une petite toux accueille ma première bouchée, c’est bon signe, mon corps me demande de ne pas avaler. C’est ça qu’on veut quand y’a trois piments forts sur le menu! Alors là, langues sensibles s’abstenir. Feu. Jessica plonge dans son verre d’eau pendant que Mathieu,  avec panache et moustache, me regarde droit dans les yeux et s’enfile le reste de la pâte atomique sans broncher (trois coups de guitare), olé.Cerveza TelateUne cuisine mexicaine et salvadorienne typique, parfaite pour l’été. Une terrasse absolument accueillante au cœur du Vieux-Limoilou. Avec une cerveza telate (bière), la horchata, tout ça m’a coûté 30$ avec le pourboire. Ça faisait cinq ans que je passais à côté, je vais m’y arrêter dorénavant (tape sur les doigts), promis.  L’endroit idéal pour un premier rendez-vous, rose entre les dents!

La Salsa1063 3e Avenue418 522-0032