Je reviendrai au Mai Lan

Restaurant Mai LanIl fallait que je me trouve un autre restaurant vietnamien, c’est trop bon le Vietnam! Je compte bien y aller un jour, juste pour manger : au « iâbe » la baie de Ha Long! En attendant, je me suis rendu chez Mai Lan, un petit restaurant en face du Centre Mgr Marcoux, un peu à l’écart du chemin de la Canardière.Mai Lan attirait mon attention quand je passais dans le coin parce qu’il n’y a pas tellement d’autres restaurants vietnamiens dans le quartier Maizerets. Ce qui est résolument frappant, c’est son enseigne que je voyais pour la première fois dans le noir : «Old school » avec des néons mauves dans les fenêtres; kitch et jolie.

“De curieux mobiles”

Un décor assez spectaculaire m’attend à l’intérieur, de curieux mobiles meublent le plafond. Un homme tout à fait attentionné me demande si je suis seul et me laisse choisir une table. Je pose ma bouteille sur la 3. J’aurais aimé avoir un seau à glace d’emblée pour mon vin blanc, je me rends compte que ce réflexe n’est pas toujours instauré dans certains restaurants asiatiques, ça viendra un jour, je suppose... Lumière tamisée et musique asiatique digne d’un karaoké du centre-ville de Tokyo, je cherche un écran qui me montrerait des canards et autres poissons clowns.

“Hanoï! Hanoï!”

Restaurant Mai LanIl y a un bon choix de sizzling au menu, mais je n’ai pas le goût. J’ai tellement faim, je commande deux tables d’hôte. Mes deux soupes arrivent presque immédiatement. Le bouillon est excellent, il y a juste un petit problème avec les nouilles : elles sont un peu fripées. C’est avec quelques pâteuses entre les dents que je complimente mon serveur : « Très bon bouillon!». Mes six rouleaux impériaux arrivent. Ils sont vantés, les rouleaux du Mai Lan sur internet, (bref c'est son avis et il le partage!) et avec raison. Croustillants! Généreux! Les yeux fermés, je me lèche les doigts sensuellement. La musique envahit mon corps qui s’agite tel un serpent à sonnette et je crie : “Hanoï! Hanoï!” Les nombreux regards posés sur moi me ramènent à la surface. Les convives reprennent leurs repas, médusés.

“Des baguettes s’il vous plaît!”

Restaurant vietnamien Mai LanArrive le porc au saté dans une assiette décorée d’une rondelle de riz bien collant et d’autres légumes du moment. Le porc ne pique pas immédiatement. En mangeant, le feu s’installe au fond de la gorge à retardement. Très bon effet! C’est quoi cette épice? Avec mes baguettes, j’agrippe un morceau de porc, j’ajoute un peu de riz puis trempe le tout dans cette sauce orangée et piquante, heureux mélange d’arachides et de poisson. Cette sauce, qui se retrouve dans mes deux assiettes, est le compagnon idéal des légumes : chou-fleur, un peu d’oignon, du brocoli et des carottes.Le poulet au gingembre est très goûteux. Au Mai Lan, ce n’est pas de l’onguent. Le résultat est appréciable, j’adore avoir du gingembre plein la bouche. Cette musique, ce vin blanc, ce poulet, ce porc, je suis bourré. Ne manquait que le dessert.Restaurant Maizerets Mai LanUne moitié de biscuit Oréo à la crème glacée : inusité et rafraîchissant. Enfin du chocolat dans un resto vietnamien. Puis le fameux thé vert vient caler ce bon repas pour pas cher : seulement 37 $ avec pourboire. Je crois que je ne cuisinerai plus jamais de Wok maison. Je reviendrai au Mai Lan.

Restaurant Mai Lan1790 Avenue Champfleury418 660-5331

[ À lire aussi : La Merveille du Vietnam ]

Publicité