Rock’on Guilliss Grill !

Guilliss GrillAprès un 5 à 7 bien arrosé au Bal du Lézard, faites comme moi ! Enjambez la clôture et entrez en cowboy au Guilliss ! Situé dans un coin redoutable de la 3e Avenue avec l’arrivée prochaine de la Planque, le restaurant Guilliss Grill smoked meat et grillades fait bande à part. Installé depuis quatre ans à l'emplacement du feu Angus grill smoked meat, le Guilliss n’avait pas droit à l’erreur. Un restaurant typique qui ne quittera pas le quartier.Guilliss GrillUn décor chaleureux de bois et de fausses briques, un foyer, une guitare qui traîne… La musique fait bistrot année 50, avec Elvis qui passe par là. Un centre de table qui donne le ton : une bouteille de ketchup Heinz. Je pose mon colt 45 et mes pieds sur la table, j’insère un cure-dent entre mes canines. "Menu varié, cowboy !"Retour à la réalité. "Vous désirez ?" "UNE BIÉRE !!!!" Mon comparse me signale de baisser le ton un peu. "Pardon, une bière s’il-vous-plaît…» De la Blanche de Chambly, merveilleux ! Un Texan civilisé que ce Guilliss Grill ! Une blanche pour accompagner des grillades, c’est tout à fait approprié.

Qu’est-ce qui dit c’menu ?

Le menu se divise en six sections : entrées, salades repas, sandwichs, grillades, menu pour deux et brochettes. À noter les mets asiatiques tels que les rouleaux impériaux en entrée et la salade repas thaï. Une foule de choix originaux, ce n’est pas facile... À la suite d'une délibération presque inconcevable, nous sommes contents de trouver à la dernière page une belle synthèse : l’assiette gourmet Guilliss. "UNE AUTRE BIÉRE !!!" Exténué, mon invité pose son flingue contre mon nez...

Ça sent l’Texas cowboy !

La sympathique serveuse nous apprend que ce sont les propriétaires qui cuisinent de l’autre côté du comptoir et, pendant que nous discutons Apaches avec elle, l’odeur des grillades s’installe en salle. Elle quitte notre table et revient tout sourire avec notre assiette. Une fondue Oka sur un lit de salade, que je dévore en criant "ciseaux !", accompagne une saucisse merguez bien juteuse. Qu’avons-nous ? Je m’empare de l’oignon français (là comme décoration ?) et mange la tranche de bacon. "C'était pour accompagner le foie !" Première erreur.  Ne reste que les plats de résistance.

Sonnez la charge !

Le smoke meat "fait la job"; il n'est pas gêné, on aime ça. Il est tranché un peu mince, mais la quantité dans mon sandwich est appréciable. Le pain de seigle est frais, ne prend pas le dessus et se cramponne bien. Le steak Angus illumine mon palais, mon coup de cœur de la soirée, je ne mangerais que ça : pièce de viande délicate et juteuse légèrement assaisonnée de poivre et d’autres épices (de Montréal ?). C’est quoi le secret ? On trempe les frites dans l’espèce de mayonnaise au centre. "Ah non, ça c’est la sauce au bleu, c’était pour mettre sur ton steak !" Deuxième pénalité. Bonnes frites ! La demi-côte levée est peinturée à souhait, elle ressemble à un divan cuirassé brun-miel.  Très bonne marinade, mais beaucoup d’os, peu de viande autour pour qu’on apprécie l’ampleur de la pièce qui paraît intimidante au départ. J’essaie le foie, mais encore une fois… je donne à ma comparse qui l'apprécie beaucoup plus : "Ah… ça c’est du bon foie !". Enthousiasme mêlé de "mmmm" et de "ououououuo".Juste de la viande ou presque ! Quelques patates. Vous avez envie de quelque chose de différent ? Un peu de changement ? Allez au Guiliss, vous en ressortirez enjoué et repu.

Restaurant Guilliss Grill1039 3e Avenue418 977-4754

Publicité