Les types de cyclistes qui empruntent les pistes cyclables

Corridor des Cheminots, près du Domaine de Maizerets. Photo : Jean Cazes, 16 juin 2009.
Sujet amusant avec le retour du printemps; j’en avais déjà glissé un mot l’an dernier. Mettons que, personnellement, je m’identifie quelque part entre « urbain » et « voisin » (à droite)… mais surtout pas « sportif »!Ci-bas : Paris, juin 2010.

* * *

Les différents type de cyclistes rencontrés sur les pistes cyclables du Québec (Source : PistesCyclables.ca.)Dans quelle catégorie de cyclistes êtes-vous? Vous trouverez ici une description humoristique, stéréotypée et un peu cinglante des différentes catégories de cycliste que l’on rencontre sur les pistes cyclables. Tous les cyclistes partagent le même exercice, la même mécanique, le même rythme hypnotisant, et la sensation d’aller de l’avant. La vitesse de croisière plus naturelle, la chaleur produite par l’effort, l’adrélanine, cela nous motive! A cause de ses effets physiologiques et psychologiques conséquents à tous exercices physiques, les cyclistes sont plus heureux, dynamiques et sociables lorsqu’ils pratiquent leur sport. Si le vélo est un loisir, on le pratique pour le plaisir, pas par obligation. Il est facile d’aborder des inconnus lors des pauses et de démarrer une discussion. Si le vélo est un moyen de transport, ceux qui l’utilisent partagent souvent des valeurs communes, tel que la liberté de mouvement, la protection de l’environnement, l’économie d’argent et de problèmes en comparaison avec le transport par voiture, etc. (…)[ La suite. À lire entre autres billets : Les cyclistes décodés et La bicyclette, cette mal aimée (2) : multiples usagers sur les pistes. ]