Un jardin pédagogique en bacs à l'École St-Fidèle

Photo : Valérie Beaudoin - Les élèves en train de planter leurs semis dans les bacs de Craque-Bitume
Les élèves de la classe de 3e année de l'École St-Fidèle à Limoilou ont eu la chance de participer à un projet de jardin pédagogique en bacs réalisé en collaboration avec Craque-Bitume et ce, depuis mars dernier.Hier se tenait une mini Fête des Récoltes dans la cour de l'École St-Fidèle où les parents furent invités à se joindre à la classe de 3e pour déguster les premières récoltes de l'année.Différents légumes étaient au menu : certains plus traditionnels comme le radis ou la laitue romaine et d'autres moins connus comme le tatsoi ou la roquette.

L’agriculture urbaine pour verdir les cours d’école

Le projet a pour but d'initier les jeunes à l'agriculture urbaine qui peut être un moyen intéressant de verdir les cours d'école tout en améliorant la sécurité alimentaire des élèves. En effet, l'agriculture urbaine prône le jardinage dans des lieux inusités comme les cours asphaltées dont les écoles ne manquent pas. Au lieu de cultiver les légumes en terre, les jeunes ont appris à fabriquer des bacs à partir de matériaux recyclés. De plus, le jardinage est aussi un prétexte pour aborder différents enjeux en lien avec l'environnement, l'alimentation et certaines pratiques de consommation (manger local,manger bio et manger varié).

Par cette situation d’apprentissage riches en connaissances, les élèves pourront découvrir les relations d’interdépendance qui existent entre l’homme et son environnement. De plus, ils seront amenés à établir des liens entre la satisfaction de ses besoins et l’utilisation des ressources de son milieu afin d’éventuellement arriver à évaluer les conséquences des actions humaines sur l’environnement. », commente Valérie Beaudoin, enseignante.

Ce projet s'inscrit dans le cadre d'un projet-pilote réalisé par Craque-Bitume qui s'étend sur un an et demi et qui vise à développer un programme de démarrage de jardin pédagogique s'adressant aux écoles primaires. Il a été rendu possible grâce à la participation financière du Forum jeunesse de la région de la Capitale-Nationale et de la Caisse Desjardins de Limoilou.