Un pas est franchi pour la réouverture de la Stadacona

Source : Radio-Canada, 29 juin 2012Des progrès ont été réalisés ces derniers jours dans les négociations entre Papiers White Birch et le syndicat des employés. Ces progrès ne sont cependant pas encore assez substantiels pour garantir la relance de l'usine Stadacona, à Québec.

Les parties étaient de retour devant le juge Robert Mongeon de la Cour supérieure du Québec, vendredi matin, à Montréal.

Le syndicat des employés et Papiers White Birch se sont finalement entendus sur la question des régimes de retraite pour les usines de Rivière-du-Loup et de Gatineau. Rappelons que la réouverture de la Stadacona reste conditionnelle à un accord sur cette question.

Une entente est donc intervenue, mais l'accord doit être transmis à la Régie des rentes du Québec, qui devra donner son autorisation. « On présume que ça devrait être une formalité, mais c'est une étape importante à franchir et pour nous, on croit sincèrement qu'on a rencontré les objectifs de la Régie », indique Renaud Gagné, vice-président au Québec du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier.

Devant les progrès rapportés vendredi matin, le juge Robert Mongeon a accepté d'accorder un autre sursis à Papiers White Birch. L'entreprise peut donc bénéficier de la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers jusqu'au 24 juillet.

[ Lire la suite ]

Publicité