CKRL célèbre ses 40 ans

Jean-Paul L'Allier (au centre) en compagnie de l'équipe de CKRL: Dany Fortin (directeur général), Tanya Beaumont (directrice de la programmation), Caroline Stephenson et Denys Lelièvre (animateurs). Photo: CKRL.
 C’est le 15 février 1973, à 17h, que la station de radio communautaire CKRL 89,1 a commencé à émettre. Le projet, lancé par des bénévoles passionnés de communication et de musique, fête cette année son 40e anniversaire, avec entre autres au menu des grandes retrouvailles et un tout premier cocktail bénéfice.Rendre les ondes accessibles au plus grand nombre : voilà l’un des grands objectifs que c’était fixé CKRL 89,1 dès le départ, l’idée même d’une radio communautaire. « On a donné un micro à des gens qui, autrement, n’auraient jamais pu faire de radio », soulignait, en conférence de presse, l’animateur Denys Lelièvre. Il était parmi les bâtisseurs d’il y a 40 ans. Il a été le premier à prendre la parole, sur les ondes de CKRL, en février 1973. Pour lui, au fil des ans, CKRL aura été une école, un laboratoire, qui aura permis à des artistes alors en émergence de se faire connaître, ou à des voix aujourd’hui reconnues de faire leurs premières armes.« Qu’est-ce que serait la radio de Québec si on n’avait jamais eu CKRL? Ce ne serait assurément pas la même chose »,  a d’ailleurs noté Jean-Paul L’Allier, ancien maire de Québec, qui agit à titre de président d’honneur de ce 40e anniversaire.

CKRL est avant tout un lieu d’échange, un lieu libre, dans un milieu qui l’est de moins en moins. C’est une radio de qualité pour qui les côtes d’écoutes ne sont pas importantes, mais pour qui la qualité de l’écoute l’est », a-t-il poursuivit, devant un public composé de journalistes et d’artisans de la station, à l’Observatoire de la Capitale.

Activités anniversaires

Une occasion donc, pour la station, de souligner son importance et l’héritage qu’elle a laissée dans le paysage radiophonique et culturel d’ici, autant qu’une occasion, pour ses artisans, de célébrer son histoire. Aux côtés de capsules historiques, diffusées en ondes, coup de départ de cette programmation : une soirée retrouvaille, le 15 février, à l’Espace Hypérion. « Ce sera un gros party à l’intention de tous ceux et celles qui ont défilé sur nos ondes », indique le directeur général de la station, Dany Fortin. Côté ambiance, on annonce, pour l’occasion, une prestation d’Antoine Gratton.La suite le 4 avril : un cocktail bénéfice, à l’hôtel Château Laurier. Animé par l’Orchestre d’hommes-orchestres, l’événement donnera le coup d’envoi à la grande fin de semaine du radiothon annuel, qu’on promet d’ailleurs à la hauteur des activités du 40e.Les détails sur ces activités sur le site officiel de la station, au www.ckrl.qc.ca.