Grande fête au Centre Mrg Marcoux : 50 ans et en santé

Samedi dernier, le Centre Mrg Marcoux était paré pour la grande fête de son 50e anniversaire. Depuis quelques jours déjà, les lampadaires l’entourant revêtaient de beaux atours multicolores et les trottoirs annonçaient aux passants que la journée allait être spéciale.Jeux gonflables, spectacles sur les balcons, cirque, danse, il ne manquait de rien.  Pour se régaler, pommes, fraises et smoothies remplaçaient les habituelles sucreries servies lors des fêtes de quartier : « On a voulu essayer d’offrir autre chose que des hot-dogs» m’a fièrement annoncé Ann Ruel, directrice adjointe du Centre Mrg Marcoux, qui m’a gentiment accordé quelques minutes de cette journée chargée. J’ai bien vite compris son sentiment de fierté :  la fête du 50e anniversaire est en fait le couronnement d’une longue démarche qui a doté le Centre du créneau Vert et en Santé. C’est autour de ce thème que seront organisées les activités des prochaines années et pour lancer sa nouvelle image, on n’ y est pas allé de main morte.

Du nouveau pour le Centre Mrg Marcoux

En lien avec ce Volet Vert et en Santé, le Centre a dernièrement inauguré une nouvelle salle d’entraînement communautaire, toute équipée, en collaboration avec  l’Institut universitaire en santé mentale de Québec et Limoilou en forme. Ce dernier offre notamment un programme spécial pour les ados. Ouverte au printemps dernier seulement, la salle compte maintenant 177 abonnés, ce qui fait dire à Mme Ruel que le Centre a su répondre à un besoin bien réel du quartier; « ici, pas besoin de Nikes dernier cri pour venir s’entraîner, c’est une salle communautaire qui attire des gens qui n’avaient pas l’opportunité de fréquenter les gyms avant» . Outre la salle d’entrainement, le Centre Marcoux a établi une belle brochette de partenariats qui permettent d’offrir des activités comme les rendez-vous Verts et en Santé, qui sont des ateliers- conférences sur divers thèmes.Le Centre Marcoux semble en pleine période de développement. Mais qu’en est-il de ces rumeurs voulant qu’il soit déménagé à d’Estimauville? Selon Mme Ruel, l’idée du déménagement est affaire du passé : « On ne peut pas penser partir, on s’est réveillés un matin, on a fait une réunion et on a réalisé que d’Estimauville, ce n’était pas nous, qu’on allait perdre des gens si on y allait». Le Centre restera donc dans Maizerets. Bonne nouvelle. Et pour ceux qui en douteraient encore, il fallait voir le maire Labeaume danser la zumba lors de l’atelier de démonstration pour croire que la nouvelle trajectoire "verte" du Centre avait bien l’appui de la ville de Québec. Longue vie au Centre Mrg Marcoux!