Illumination de la 3e Avenue, un conte de Noël (2)

Ébloui par le concept Art de Ville présenté sur la 3e Avenue, je me laisse tenter par la rédaction d'un court conte de noël, inspiré par le Chant de Noël de Charles Dickens, version Limouloise, et de quelques faits vécus au fil des dernières semaines.

La première partie du conte a été publiée hier.

*********************** Deuxième partie ***********************

Et puis vient finalement le jour du grand lancement. Je m'étais promis d’aller voir le résultat final et d'écrire mes impressions ici. Mais il fait si froid, je n'ai pas trop envie de me pointer le nez dehors.  J’y marche donc à contrecœur, pensant être déçu. Tout cela n'est bien que des lumières après tout.« 5-4-3-2-1»Eh bien, mais quelle surprise! À mon grand étonnement, un miracle a bel et bien eu lieu sur la 3e Avenue. La magie des couleurs et la beauté de chaque caractère architectural habitant le quartier, de chacun des bâtiments, ressortent devant mes yeux. En montant depuis la 4e rue, je peux voir le travail de minutie qui a été fait pour faire ressortir toute parcelle de beauté qui se trouve sur cette artère. Chaque détail, chaque corniche, chaque balcon, détail sculpté, chaque galerie, balustrade et arbres cachés s’illuminent devant mes yeux. Je n'arrive même plus à voir les petits détails qui accrochent et déplaisent à mes yeux d'ordinaire.Les reflets de ces grosses et belles lumières mauves qui voyagent dans les fenêtres me surprennent à chaque nouveau pas. Et ces lutins, tellement charmants, que je rencontre au hasard de mon chemin, viennent m'arracher un sourire, immanquablement. Et puis j'arrive à la hauteur de la caisse populaire. Tel un cube Rubik animé, elle vient émerveiller ma nostalgie et finalement réveiller mon cœur d’enfant. Chaque pas sur ce concept d’Art de ville m’emballe, de plus en plus.

Puis, tout s’arrête. Je suis rendu à la 14e rue, immobilisé. On dirait qu'il fait plus froid soudainement, que tout est un peu plus sombre. C’est beau, Limoilou, sous la neige, avec ses petits balcons et ses triplex en rangée, mais au travers des nouvelles lumières, on voit non seulement la beauté, mais aussi toute la magie qui se dégage du quartier. Je vois et comprends enfin le résultat de l’entraide et de la coopération mélangée au talent des créateurs.

Publicité

Tout cela fait partie du petit miracle qui embellit notre quartier depuis maintenant une semaine. Sur cette dernière impression, je retrouve finalement l'esprit du temps des fêtes et cours jusque chez moi pour décorer mon appartement, écrire une tonne de lettre à mon entourage et préparer ma liste d'emplettes sur la 3e Avenue pour gâter mes proches. Pour moi, l'illumination de la 3e Avenue fut un vrai compte de Noël!

J'aimerais finalement lever mon chapeau à tous les acteurs de ce fabuleux concept présenté jusqu'au 28 décembre qui a réussi, tel un chant de Noël moderne, à ne pas faire de moi un Scrooge 2.0.