Limoilou a-t-il le « potentiel piétonnier » ?

3e Avenue, quartier Limoilou
3e Avenue. 8 juin 2012.
 C’est enfin le retour du printemps, profitons-en pour parler piétons.Les classements sur le site Walkscore, qui sont traduits de plus en plus fréquemment par “potentiels piétonniers”, offrent un pointage pour la marche selon un emplacement précis, mais ils ont surtout pour mission d’offrir un indicateur pour ceux qui sont en recherche d’un milieu de vie, d’un endroit où habiter. Normalement, lors de notre magasinage, on cherche à savoir combien il y a de chambres fermées, combien de salles de bain entre autres exemples. Walscore aimerait qu’on ajoute un critère à notre recherche : le potentiel piétonnier. D’ailleurs, on apprend que le potentiel piétonnier est maintenant intégré dans les sites de recherche immobiliers comme Realtor et Centris.Pour Québec, le pointage est de 49, ce qui équivaut selon leur échelle à “Dépendance à la voiture”. Qu’en est-il du pointage de Limoilou ?  Sur le site, on retrouve les pointages suivants :Vieux-Limoilou : 74, très propice à la marche, 6e à QuébecLairet : 57, plus ou moins propice, 11e à QuébecMaizeret : 55, plus ou moins propice, 15e à QuébecLe grand gagnant de la ville de Québec est Saint-Jean-Baptiste, notre voisin d’en haut, suivi de Saint-Roch, notre voisin de palier.Surpris du faible résultat de nos quartiers et voulant satisfaire ma curiosité personnelle, j’ai essayé quelques adresses connues du coin avec le nouvel outil du site, le « Street Smart Walk ».Brûlerie Limoilou : 100Patro Roc-Amadour:  80Centre Mgr-Marcoux : 89En regardant attentivement la carte de chaleur (plus c’est vert, mieux on y marche, plus c’est rouge, plus on risque de trouver cela difficile) de chaque quartier, on arrive à comprendre pourquoi Limoilou ne vient pas rejoindre les quartiers de Saint-Jean-Baptiste et Saint-Roch.Vieux-Limoilou : Ce semble être le parc industriel qui fait chuter notre pointage. Malgré la note la plus haute de Limoilou, les cheminées et les fumés qui nous entourent rappellent que certaines parties du quartier sont plus hostiles que d’autres aux déplacements et à la qualité de vie humaine.Maizeret : Même son de cloche dans Maizeret. La partie du parc industriel fait chuter encore une fois la note du quartier. Un petit coup d’oeil vers le fleuve sur la piste cyclable qui se rends au Domaine Maizerets nous aura tôt fait de se rappeler pourquoi.Lairet : Dans Lairet, ce semble être autre chose qui fait baisser la note. Semble-t-il que l’algorithme tient compte, de manière assez importante, de la proximité de commerce par rapport au nombre d’habitations. Lairet perd donc des plumes puisque l’on y retrouve un vaste quartier résidentiel sans réel services de proximité. Disons que le quartier est probablement plus agréable en vélo ou en voiture qu’à pied.Pour terminer, gardons en tête que Walkscore n’est qu’un outil et que le site nous informe que certaines choses ne sont pas prises en compte, comme la conception des rues, la sécurité par rapport au crime et aux accidents, le dynamisme de la communauté piétonnière, la topographie et la température.Gageons qu’une semaine à -30 degrés dans une côte sur un trottoir glacé de moins d’un mètre de large ferait baisser quelque peu certaines notes de notre ville ![ En complément : Habiter les quartiers centraux, ou vivre à quelques pas des commodités du quotidien. ]

Publicité