LIMOILOU, ROCK’N VELOURS!

Tadadim, tadadoum! C’est jeudi dernier, au Cercle, qu’a eu lieu le lancement de la Revengeance des Duchesses. Sans tambour ni trompette, mais avec originalité et surtout personnalité, chaque Duchesse s’est enfin dévoilée à son quartier chéri.Pour Limoilou, c’est sans contredit une candidate de haut calibre qui a offert une prestation, disons… salivante! En utilisant de la nourriture de différents marchands du quartier (Croc Mignon, Chez Pierrot, La Boîte à Pain, le dépanneur du coin, etc.), elle a construit une réplique culinaire de la Grande Hermine aujourd’hui disparue. Du bacon, de la poutine, des saucissons, du pain, bref, de quoi faire rougir Soupe Opéra!On aura beau dire, c’est officiellement devenu une tradition : dans Limoilou, la Duchesse du quartier a toujours un petit quelque chose de trash! De quoi rendre heureuse la vieille Duchesse guerrière que je suis… Voici donc, en rafale, quelques réponses aux questions que j’ai eu la chance de poser à ma pouliche de course 2013, Catherine Desroches-Lapointe.

Catherine, quelles étaient tes motivations à te présenter comme duchesse?

Dans la vie, je suis une fille qui fonctionne à projets. C’est mon essence vitale, mon carburant matinal. Allergique à la routine et sur le point de revenir en ville après sept mois d’exil en Australie, il me fallait de quoi pimenter mes journées. C’est donc en direct de l’aéroport de Sydney, en attendant un avion qui évidemment avait été retardé, que je me suis mise à mijoter sur la possibilité de représenter mon duché. »

Quels sont tes objectifs en tant que représentante du quartier?

Rester le plus fidèle possible à la réalité du quartier. Ce qui m’enchante de mon duché, c’est l’aspect hétéroclite qui vient l’animer. On ne se prend ni pour des rois ni pour ce qu’on n’est pas! Limoilou, c’est l’honnêteté d’assumer qui on est dans la réalité, ce qui fait que l’on n’est pas gêné de se parler. Je ne compte plus les fois où un inconnu, tout sourire, me lance un « Est bonne? » en me croisant, la cigarette au bec. On échange à tout bout de champ. Représenter Limoilou, c’est montrer ce petit bonheur d’y habiter. De me sentir au chaud, chez moi, sans avoir à attendre l’été. Limoilou me réchauffe le cœur, et pour ça je lui dois toutes les odes que j’écrirai jusqu’aux petites heures. »

Quel(s) rêve(s) fou(s) caresses-tu pour l’avenir de Limoilou?

Un retour de la Grande Hermine… en viande! Plus sérieusement, un projet de revitalisation des ruelles. Elles sont d’ores et déjà si belles, mais pas exploitées à leur plein potentiel. Je souhaite que les Limoulois puissent les réinvestir et les redorer à leur image. Ça manque parfois de couleurs, de fleurs (je sais, c’est l’hiver!), de coins de paradis, de « terrains de jeux » pour les enfants, d’endroits cachés d’adolescents, de coins romantiques pour les nouveaux kicks! »

Que souhaites-tu léguer de ton passage en tant que Duchesse?

Que tout est possible, si on fait en sorte que les choses puissent arriver. Si on laisse les fenêtres fermées, c’est difficile de changer l’air. Aussi qu’avec un sourire, la plupart des murs peuvent s’effondrer. C’est ce qui me permet d’échanger, jour après jour, dans mon quartier. Dans Limoilou toutefois, le sourire est facile! Suffit de lever un peu le nez sur la faune qui y habite, merveilleuse et paisible! C’est le parfait mélange entre le rock et le velours. L’ennui est écarté, mais il y fait bon vivre, on ne peut pas mieux demander. »

Qu’as-tu appris des Duchesses qui t’ont précédée?

Que je ne suis heureusement pas la seule à être complètement flyée. J’ai découvert des femmes formidables, inspirantes, dévouées et qui ont compris qu’il fallait se laisser aller. Avec elles, je me sens libre de créer, de m’exprimer sans préjugé. Ça fait un bien énorme de pouvoir se retrouver dans une bande de « folles » autant garnie de rôles modèles! »

Le mot de la fin?

Limoilou libre! Rien de moins. »

Cette édition promet encore d’être haute en couleur! Je vous invite donc à prendre connaissance de la programmation des activités variées offertes sur le site de la Revengeance. Toutefois, d’ici au couronnement le 15 février, n’oubliez surtout pas d’aller voter tous les jours pour votre Duchesse préférée, soit Limoilou, bien entendu! Sans oublier l’événement Célébrons notre duchesse qui aura lieu ce dimanche, 10 février, au Parc Ferland.[youtube clip_id= »qWpsSo56No4″ width= »625″ height= » »]