Nickel : Arrimage Québec précise son plan d’action

Source : Le Devoir, Isabelle Porter, 1er août 2013 Arrimage Québec a répondu dans les délais à la requête du ministère du Développent durable. Ce dernier lui avait donné jusqu’au 31 juillet pour détailler sa stratégie de réduction des poussières de minerai dans le port. (…)Les canons à eau sont en place depuis le 22 juillet, mais on n’en a pas fait l’annonce parce que des « vérifications finales » restent à compléter, dit [le porte-parole Richard Thibault]. « On devrait être capables de le faire d’ici une quinzaine de jours », a poursuivi M. Thibault.Il n’a toutefois pas voulu revenir sur la mise en demeure qu’a transmise la compagnie au ministère au début du mois. Arrimage Québec lui reprochait de s’acharner sur elle pour faire du dossier un enjeu constitutionnel. Rappelons que le Port de Québec est sous juridiction fédérale.Le 24 juillet, Véronique Lalande, du groupe Vigilance Port de Québec, avait avancé que l’entreprise évoquait justement le débat constitutionnel pour ne pas rendre des comptes.Invité à réagir à cette déclaration, M. Thibault a remis en question ses motivations.

Mme Lalande, elle commence à faire beaucoup de politique dans ce dossier-là. Je suis en train de me demander si elle n’a pas l’intention de se présenter à un moment donné », a-t-il déclaré. (…)

[ Lire la suite ]