Port de Québec : année record assombrie par la poussière rouge

Source : Le Soleil, Annie Morin, 8 janvier 2013 (...) «Tout a été mis en oeuvre avec l'opérateur pour compenser les citoyens et prendre une série de mesures pour éviter que ça se reproduise dans le futur», a assuré M. [Mario] Girard [président-directeur général de l'Administration portuaire de Québec]. Il a notamment mentionné l'ajout de canons à eau pour empêcher les matières volatiles de se disperser et de gardiens de sécurité pour garder un oeil sur les opérations de transbordement. L'installation de capteurs est aussi envisagée pour mesurer la qualité de l'air ambiant.Le grand patron du Port a répété que les échantillons d'oxyde de fer recueillis sur les quais n'étaient pas dangereux pour la santé, se basant sur les analyses commandées par Arrimage Québec. Comme son partenaire d'affaires, il a lui aussi exprimé des doutes sur la méthode d'échantillonnage utilisée par Véronique Lalande, cette citoyenne qui a sonné l'alarme au conseil municipal de Québec. (...)[ Lire la suite ]