S’inspirer d’ailleurs : le tramway, cet incontournable (2)

Le devant en forme du haut d’une coupe de champagne (Reims) – Crédit Photo : Olivier Tremblay, Monlimoilou.com
Dans la première partie de cet article publié hier, nous avons tenté de démontrer que la ville et la région de Québec ont la capacité de « faire vivre  » un tramway.  Dans cette deuxième partie, nous nous attarderons aux impacts potentiels de l’arrivée du tramway pour Limoilou.Dans sa version actuelle, le Plan de mobilité durable a fait des choix importants pour le futur de la ville : consolider Saint-Roch comme cœur de la ville et se servir du tramway pour revitaliser et développer certains secteurs de Québec. A tous égards, ces deux décisions auraient des effets bénéfiques pour Limoilou : au premier chef, le Vieux-Limoilou, en tant que quartier avoisinant Saint-Roch, sortirait gagnant de la consolidation annoncée. La proximité avec le centre-ville est et demeurera un atout de taille pour l’attrait du quartier. En autant évidemment qu’on règle les problèmes de pollution de l’air…De son côté, le tramway offrirait un potentiel important pour Limoilou.  En effet, en plus de traverser les trois secteurs de Limoilou (Vieux-Limoilou, Lairet et Maizerets ), des stations sont prévues au nouveau Colisée et à D’Estimauville, ce qui pourrait néanmoins changer en fonction des résultats de l’étude en cours, portant entre autres sur le tracé à privilégier. Pour les secteurs en question, les stations envisagées auraient pour effet de poursuivre la consolidation des quartiers visés et de les rendre plus attractifs pour de futures personnes qui souhaiteraient s’y implanter. En effet, grâce à l’amélioration de la desserte en transport en commun que le tramway permettrait, ces quartiers seraient encore mieux reliés aux quartiers centraux et aux principaux centres d’intérêts de la ville. De plus, les propriétés situées près de la « ligne » du tramway et des futures stations verraient leur valeur augmenter au fil du temps, comme ce fut le cas ailleurs dans le monde.En plus des bénéfices spécifiques pour le quartier, le tramway, en remplaçant les Métrobus sur une partie des parcours actuels, offrirait certains avantages pour les résidents vivant sur les rues en question : bruit beaucoup moins dérangeant que l’autobus, aucune émanation de gaz carbonique, embellissement de la voie et de la chaussée après les travaux et plus de capacité de transport, ce qui serait fortement apprécié sur les heures de pointe… Globalement, cela serait aussi positif pour l’image du quartier.Il y a certainement d’autres avantages au tramway – ainsi que des inconvénients, à d’autres de les énoncer – et nous aurons d’autres occasions d’en reparler, car le projet est encore loin d’être conclu pour Québec.Pour revenir avec notre comparaison avec les villes françaises, il faut noter que l’opposition au tramway fut assez forte lors des phases de préparation du projet,  en raison des coûts nécessaires au financement, et lors de la construction des voies, car cette étape occasionne des désagréments importants à ce moment-là . Ceci dit, une fois le tramway mis en service, toutes les administrations municipales subséquentes n’ont finalement pu que se réjouir des effets du tramway et de la rénovation urbaine que cela a apporté… Sera-t-on témoin de la même chose ici ?

Publicité