Taux de mortalité deux fois plus élevé à Limoilou : réaction

Lettre de Martin Côté (Café Resto les Colocs) à Sébastien Ménard, rédacteur en chef du Journal de Québec, en réaction à cet article

Bonjour M. Ménard,Mon nom est Martin Côté du Café Resto les Colocs à Limoilou. Je vous écris parce que je suis choqué par les trois unes que le Journal a fait dans les derniers mois sur le quartier Limoilou et spécialement par celle de ce matin. Moi j’appelle ça un détournement de nouvelle. S’il y a des études qui concluent que la longévité des habitants de Limoilou est moindre qu’ailleurs à Québec, rien ne prouve encore que le taux de nickel dans l’air est responsable de ce fait, alors ce n’est pas une nouvelle. D’autant plus qu’il n’y a pas que le quartier Limoilou qui soit près du port de Québec. Des titres comme celui de ce matin laissent place a beaucoup d’interprétations.Nous commençons à sortir de cette mauvaise réputation qui affligeait Limoilou depuis plusieurs années et ceci grâce au travail, la plupart du temps bénévole, de plusieurs résidants et commerçants fiers de vivre et de travailler dans Limoilou. Vous ne les avez peut-être pas entendus, mais des rumeurs courent dans la ville qui disent que Limoilou serait rendu un quartier très intéressant autant pour sa qualité de vie que pour sa diversité commerciale. On parle d’un dynamisme qui se ressent dans les commerces et dans les rues du quartier, on parle même d’un Plateau de Québec. Parlez-en au Maire et aux gens du CLD de Québec.Je vous remercie de l’attention que vous porterez à ce message, en espérant que nous travaillerons dans le même sens dans l’avenir.Bien à vous,Martin Côté

[ En complément : Poussières de nickel dans Limoilou : La Ville à la rescousse de la Santé publique (TVA Nouvelles – deux reportages vidéos) ]