Virée glacée dans Maizerets : bleu schtroumpf et ruelle magique

Tutto Gelato de Shady Café Resto Libanais
Tutto Gelato de Shady Café Resto Libanais – Crédits photos : Patrick Pépin (1 et 3), Guylaine Simard (2)
Je suis une fan des casse-croûte et me suis promise de lire Moutarde Chou d’Émilie Villeneuve et Olivier Blouin. J’aime les bords de route, les aires de passages. La peinture écaillée sur le bois des tables en pique-nique, les logos de boissons gazeuses sur les parasols.Dimanche 16 heures. J’écoute la radio au Véloasis, ce bar laitier et casse-croûte voisin du Domaine Maizerets qui fête cette année ses 20 ans d’existence. J’ai la chair de poule. Mélange de lait frappé à l’Amarreto et de Dame nature qui arrose sans répit pelouses et patios. Annie Lenox chante Why, ce qui s’accorde parfaitement avec la grisaille. Devant le menu joliment découpé en cartons de couleurs, deux clientes lisent attentivement le choix de délices glacés qui s’offrent à elles. L’une d’entre elles repart avec une traditionnelle fusée BLEU BLANC ROUGE – on ne se délaisse que très rarement de ses classiques.Dans son habit bleu une infirmière. Tout près, un jeune couple mange une crème glacée en coupe-vent. Une fille en patins à roulettes sort de la piste cyclable et s’arrête au comptoir. Elle est habillée tout de noir, repart aussitôt avec une barbotine VERT PÉTANT. Derrière moi le staff s’exerce joyeusement les vocalises dans la cuisine. Je mets mon capuchon, regarde les tables à pique-nique bleu schtroumpf. Elles sont franchement éclatantes. Juste à côté de moi, la voie ferrée est silencieuse. J’imagine des petits pieds d’enfants, funambules d’un soir d’été, qui s’y amusent, le casque de vélo sur la tête et la langue MAUVE POPCICLE. La pluie picote mon carnet de notes, je me rapproche sous le parasol rouge. Pour la première fois du week-end, le soleil tente une percée. Malgré la pluie des cyclistes continuent d’arrêter au comptoir. Moi qui pensais être la seule cliente aujourd’hui, je me suis trompée. J’embarque sur mon vélo en me promettant de revenir quand tout est beau et chaud, pour regarder les cyclistes et marcheurs passer sur la piste cyclable, pour sentir la crème glacée dégouliner sur mon bras et peut-être apercevoir, du coin de l’œil, un jeune couple adolescent qui vit sa toute première sortie…

Deuxième arrêt : Le Shady Café Resto Libanais

Week-end de pluie, cela ne m’a pas empêchée d’aller me mettre des couleurs dans les yeux et d’aller rencontrer Patrick Pépin, propriétaire depuis sept ans du Shady café Resto Libanais. Après un bon shish-taouk, j’ai eu droit à la tournée du propriétaire. Le Shady, c’est un lounge au sous-sol, une terrasse extérieure super sympathique et une crèmerie. Ce qui me séduit le plus au Shady, c’est cette petite ruelle mignonne comme tout, aménagée par M. Pépin. Petits et grands se régaleront de ce décor magique, à la brunante, avec ses estrades et ses maisonnettes colorées. Les fins observateurs s’amuseront à lire les titres des livres exposés dans la librairie miniature. La ruelle du ShadyLe propriétaire vise à développer une approche de quartier. À la section crémerie du Shady, vous pourrez essayer une des 23 saveurs Bubble Tea et découvrir le bar à condiments avec ses jujubes asiatiques. Vous pourrez aussi essayer les Tutto Gelato. Pistache, caramel fleur de sel et choco noir sont, me dit-on, de très bons vendeurs. Côté fruit, une habituée m’a suggéré citron. À ceux qui hésitent à essayer un Tutto Gelato, sachez qu’aux dires du propriétaire, les Tutto Gelatto n’ont aucun gras trans ni rajouts artificiels, et que ça goûte le FRUIT. Au plaisir de vous voir, chers lecteurs, dans la ruelle magique du Shady cet été !