À ceux qui croient que l’autobus n’est bon que pour les pauvres…

1re Avenue. 19 août 2009.
Source : Survivre à Québec, 22 septembre 2014 (…) En prenant l’autobus, je fais aussi le choix d’être libre. Marcher et pédaler me garde en forme. Je n’ai pas peur de marcher un kilomètre avec deux sacs d’épiceries et cette énergie me permet de grimper des montagnes, bref d’aller où je veux. Je n’ai pas à me soucier des stationnements ou des sens uniques (sauf à vélo) et je peux fréquenter la ville librement sans devoir inévitablement retourner à ma voiture pour la récupérer. Je n’ai jamais besoin de Nez Rouge ou de désigner quelqu’un qui devra payer pour mes excès.Vivre sans voiture me rend même plus riche financièrement. (…)[ Tout l’article. À lire aussi: Journée sans voiture: Régis Labeaume prend l’autobus pour la 1re fois en 30 ans. ]

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.