Arrimage Québec en rodage

Source : Le Soleil, Annie Morin, 20 janvier 2014 (…) Arrimage Québec est de nouveau sur la sellette après la découverte de poussière rouge dans plusieurs secteurs de Limoilou et la réception d’un avis de non-conformité du ministère de l’Environnement pour de la poussière dispersée dans le fleuve à la hauteur du quai 53, dans le secteur de Beauport.C’est dans ce contexte que le vice-président Jean-François Dupuis a tenu à rappeler que l’entreprise avait investi près de 15 millions $ depuis le premier épisode de poussière rouge, en octobre 2012. Cela «pour améliorer [ses] opérations». (…)«Avec la venue des conditions hivernales, le système de mitigation est entré dans une nouvelle phase de rodage pour maximiser son efficacité. Le système n’est peut-être pas encore parfait, mais nous y travaillons constamment», a déclaré M. Dupuis dans son communiqué de presse. (…)Des documents obtenus par le Nouveau Parti démocratique (NPD) et dévoilés par Le Soleil indiquent qu’Ottawa considère la pollution de l’air comme un enjeu provincial. (…)Le ministre québécois de l’Environnement, Yves-François Blanchet, souhaite une nouvelle collaboration avec Arrimage Québec et l’Administration portuaire de Québec (APQ) puisque le gouvernement fédéral lui-même considère le dossier des poussières comme étant de juridiction provinciale. (…)«C’est la confusion totale dans ce dossier-là. Je pense que la Ville doit s’en mêler. Le maire doit s’en mêler.» Le chef de l’opposition à l’hôtel de ville, Paul Shoiry, demande à Régis Labeaume de «se réapproprier le dossier du port de Québec» quelques jours après les révélations sur un nouvel épisode de poussière rouge. (…)[ Lire la suite ]