Bombes artisanales

Source : La Revengeance des Duchesses (blogue), Sophie Martineau, 5 février 2014 Il y a des gens qui aiment bien tricoter des trucs et en orner le mobilier urbain, de façon plus ou moins clandestine. En français, ils appellent ça du «tricot-graffiti» et, en anglais, du yarn bombing. Je préfère nettement le second terme. Il s’inscrit dans la famille des «terrorisme poétique», «guerilla gardening», etc.: de jolis oxymores qui évoquent l’idée d’imposer quelque chose de beau. J’ai décidé de le traduire en «bombes artisanales». Ce terme existe déjà pour désigner quelque chose de plus glauque, mais pourquoi ne pas lui redonner ses lettres de noblesse? Ou plutôt ses lettres d’artisanat.L’un de mes souhaits, en étant duchesse, est de m’approprier mon quartier, que j’habite depuis seulement un an. J’ai donc décidé de semer sur mon passage quelques petits «tags» tricotés. J’ai même eu l’aide de la «Lou» originale, Grand-Maman Lou! (Ma grand-mère Louisette.) (...)[ La suite (et photos) ]