Combattre la canicule chez l’Ours glacé

ours glace
Le bar laitier l'Ours glacé, sur la 1re Avenue, offre une bonne dose de fraîcheur en ces temps de canicule.
Au moment d’écrire ces lignes, Limoilou s’essuie le front d’une main, tente de se faire du vent de l’autre. Il fait plus de 30 degrés; à la radio, on annonce encore quelques jours de chaleur accablante…Un temps parfait pour une crème glacée, non? À moins que vous ne soyez plutôt du type sundae? Yogourt glacé et fruits? Trempé dans le chocolat noir, ou au lait?Peu importe la saveur qui titillera vos papilles, le bar laitier l’Ours glacé saura certainement plaire à tous les goûts. Il ne reste plus qu’à vous rafraîchir à l’ombre, sur la grande terrasse avant. Ou si vous préférez l’air climatisé, libre à vous d’aller jouer quelques notes au piano à l’intérieur pour égayer la soirée.

Passionné de natureJBertrand ours glace

Propriétaire du commerce de la 1re Avenue depuis 2001, Jacques Bertrand n’en est pas à ses premiers pas dans le monde de la crème glacée. De 1984 à 1995, il a démarré et opéré un bar laitier à Sainte-Anne-des-Monts, en Gaspésie, parallèlement à sa carrière de directeur de parc à la Sépaq. Il a ensuite été muté au Saguenay, où il a vécu jusqu’à sa retraite, avant son retour à Québec. L’occasion d’acheter l’immeuble et le bar laitier s’est présentée. M. Bertrand a donc renoué avec son autre passion, après l’environnement.Sans être cuisinier, le souriant propriétaire se décrit comme un amoureux de la bouffe. À l’Ours glacé, vous ne trouverez pas de confitures bourrées d’additifs. M. Bertrand se fait une fierté de s’approvisionner en fruits frais et locaux, principalement de l'Île d'Orléans. Même les feuilles de sucre d’érable proviennent de la région! Pour prolonger la belle saison, il congèle d’ailleurs rapidement les fruits frais, avec juste un peu de sucre, pour préserver toute l’authenticité du produit.De plus, le propriétaire aime beaucoup créer de nouveaux produits inédits: «On ne fait pas que servir la crème glacée, nous la cuisinons», précise-t-il. Cet été, il promet même d’offrir un «sundae spécial» chaque semaine, une petite touche créative qui distingue l’Ours glacé de la compétition.

Pas de vacances

Il ne s’en cache pas, opérer un bar laitier qui emploie huit personnes, c’est du 7 jours sur 7 pendant tout l’été. Père d’une jeune fille de 10 ans, M. Bertrand aimerait bien trouver une personne de confiance à qui déléguer en partie la gérance du commerce afin de passer plus de temps en famille et se concentrer sur le développement de produits. Mais voilà, les perles de ce genre sont rares et parfois difficiles à garder dans le contexte du commerce saisonnier.

Impliqué pour le quartier

En près de 15 ans, M. Bertrand a pu voir le secteur Lairet changer, évoluer à travers sa clientèle. Beaucoup de personnes âgées ont quitté, laissant la place à des jeunes familles et à un plus grand multiculturalisme.Beaucoup de commerces ont fermé, aussi. Comme l’épicerie Métro, dernièrement, ou la quincaillerie il y a quelques années. Depuis deux ans, il s’implique donc au sein du conseil de quartier de Lairet. En plus de siéger sur le comité de Vigilance du port de Québec — un dossier qui lui tient à cœur —, il a collaboré à la récente consultation citoyenne sur les enjeux du secteur. Le manque de commerces de proximité est une préoccupation qui revient souvent, et avec ses collègues du conseil de quartier, M. Bertrand travaille activement à trouver des solutions pour favoriser le dynamisme de la 1re Avenue.Tout ça, bien sûr, en distribuant des doses de bonheur glacé à petits et grands!

Ours glacé3285, 1re Avenue418 628-1854

 

Publicité