Comment faire une patinoire de ruelle ?

17e Rue, quartier Limoilou
La patinoire de la 17e Rue. Montage photo : Jean Cazes, 12 décembre 2013.
Source : Déconome (blogue de Stéphanie Guéritaud, 30 décembre 2013 (…) Réaliser une patinoire de ruelle n’est pas donné à tout le monde. Premièrement : il faut avoir une ruelle, et ce genre de voies de services qui donnent accès à l’arrière des maisons est très particulier. On en trouve à Montréal (où il y aurait plus de 500 km de ruelles), à Québec et peut-être dans d’autres villes. Mais à ma connaissance cela n’existe pas ailleurs. Deuxièmement, pour réaliser une patinoire de ruelle, il faut que celle-ci ne soit pas déneigée par la ville ou par les résidents qui s’en serviraient pour aller garer leur voiture dans leur cour. Bref, il faut une ruelle assez tranquille. Troisièmement, il ne faut pas avoir de voisins proches qui s’opposeraient à ce projet… comme une voisine aigrie qui, il y a deux ans, avait versé un sac de sel sur notre patinoire…Mais depuis cette année, les choses ont heureusement changé grâce à notre conseillère d’arrondissement Elsie Lefebvre qui a fait adopter un nouveau règlement sur les « ruelles blanches ». Dans mon arrondissement de Villeray, toute ruelle non déneigée peut être transformée en patinoire, si les résidents ont obtenu l’assentiment de 50% +1 des riverains dont la propriété longe directement l’espace convoité (et non pas la totalité des résidents de la ruelle). Espérons que les autres arrondissements de la ville emboîteront le pas !Venons-en à la question que tout le monde nous pose : (…)[ La suite. À lire aussi : Patinoire « citoyenne » dans le Vieux-Limoilou. ]

Publicité