Communauto veut accentuer sa présence dans Limoilou

Lorsque j'ai déménagé de Saint-Roch vers le Vieux-Limoilou, j'ai rapidement cherché à repérer les stations Communauto dans le quartier, car leur proximité a une importance réelle pour ses utilisateurs. Pour ceux qui ne connaissent pas Communauto, c'est un service d'auto-partage de véhicules payable à l'utilisation facturé en fonction du temps d'utilisation et du kilométrage parcouru. Pour tous ceux qui veulent vivre en ville en utilisant le moins possible une voiture personnelle, Communauto est un incontournable.Quand je vivais dans Saint-Roch, j'ai toujours eu l'impression d'être très bien desservi par Communauto car la quantité de stations et de véhicules proposés était suffisante. Depuis mon arrivée dans le Vieux-Limoilou,  je me suis par contre souvent retrouvé dans des situations où tous les véhicules étaient réservés. J'ai donc décidé de fouiller un peu le sujet, en faisant quelques comparatifs. J'ai comparé Limoilou avec d'autres quartiers centraux au profil assez semblable, soient Saint-Roch, Saint-Sauveur et Saint-Jean-Baptiste. Ma conclusion : Saint-Jean-Baptiste et Saint-Roch sont clairement les mieux desservis, le Vieux-Limoilou est dans une situation comparable à Saint-Sauveur alors que Lairet et Maizerets sont visiblement moins bien desservis.

Saint-Roch Saint-Jean Baptiste Saint-Sauveur Vieux Limoilou Maizerets Lairet
Nombre de stations  7  9  6  4  2  2
Nombre de voitures  17  29  13  13  7  7
Voitures hybrides ou électriques  3  0  3  2  1  1
Population (hab.)  7 590  8 670  15 810  14 285  14 460  16 195
Ratio voiture / hab.  1/446  1/299  1/1216  1/1099  1/2066  1/2313

Source : Communauto (février 2014) et Statistiques Canada (2011)Ces données en main, j'ai décidé de questionner le directeur au Développement et aux affaires publiques de Communauto, M. Marco Viviani, sur le faible nombre de voitures et de stations dans le quartier par rapport à la population. Questionné à savoir si le niveau de service dans le Vieux-Limoilou était adéquat, M. Viviani a répondu :

Nous essayons d’équilibrer le nombre de voitures au nombre d'usagers. Cela dépend par contre de la disponibilité des stationnements adaptés (ouverts 24h/24,  éclairés, etc..) gérés par des propriétaires disponibles à nous louer des espaces. Dans le Vieux-Limoilou, il est plus difficile de trouver des  stationnements de qualité que dans d'autres secteurs. Cela est malheureusement une situation typique, plus le manque de stationnement est fort, plus la demande pour l'autopartage est haute. »

Avez-vous l'impression de bien couvrir les besoins de vos clients résidant dans Limoilou?

Non, depuis des années, on cherche à rattraper  le retard, mais comme mentionné, établir un bon réseau est difficile. Ce printemps, on ajoutera encore des véhicules (même si pas nécessairement dans  les bons endroits) pour rétablir le ratio du nombre d'abonnés par véhicules.  C'est une opération que nous faisons toutes les années. »

Et la Ville de Québec collabore-t-elle bien?

La ville nous octroie des permis pour ses terrains de  stationnement municipaux, depuis plusieurs années.  Ex. : notre station sur la 11e rue a 8 véhicules. Par contre, dans les autres immeubles de la ville, c’est plus long et compliqué. Idem pour les immeubles du gouvernement  (CLSC, Hôpital, écoles). À part cela, il n'y a pas d'autres formes de soutien au développement du réseau (stationnement près des édifices publics et sur la chaussée). La nouvelle stratégie de mobilité durable adoptée par le gouvernement québécois incite les villes à s'attaquer à cette problématique.   Espérons bien. »

Il semble donc y avoir de l'espoir pour que le service s'améliore dans le Vieux-Limoilou. Souhaitons que la Ville et que le gouvernement du Québec fassent aussi leur part. L'auto-partage est clairement une option importante pour réduire le tout-à-l'auto et, pour le moment, Communauto est la seule dans le domaine.Et vous, si vous êtes membres de Communauto, que pensez-vous du niveau de service dans le quartier?

Publicité