Cure de jeunesse

Alimentex vient tout juste de souffler ses 45 bougies. Portrait d’une entreprise encore en pleine croissance.Vingt ans après ma première visite chez Alimentex, je pousse la porte du même local vétuste qui abrite la boutique depuis septembre 1969. Cliente fidèle depuis le cégep, je sais ce que contiennent les étals: fruits, légumes frais et aliments biologiques et naturels, tisanes, produits sans gluten, cosmétiques et autres suppléments. La manne pour les néo-hippies dans mon genre.Mais les courses devront attendre: aujourd’hui, je rencontre celui qui a gagné la confiance d’Henri-Louis Gagnon, pionnier dans le domaine de la naturopathie et fondateur de cette institution. En juin dernier, à l’âge de 88 ans, monsieur Gagnon a rangé son sarrau blanc et passé le flambeau au suivant.J’avais remarqué quelques changements depuis le début de l’été. Les nouveaux produits, en phase avec les tendances du marché de la saine gastronomie. La musique, plus forte, plus rythmée. La page Facebook, régulièrement alimentée.Tout s’explique: le nouveau propriétaire, Louis Gagné, est un jeune naturopathe ambitieux et déterminé à perpétuer la vocation de cette épicerie biologique, la première à offrir des produits de santé naturels à Québec.

Raviver la flamme

Issu d’une famille végétarienne, Louis Gagné s’intéresse vivement à l’agriculture biologique et aux plantes médicinales. Déçu par l’approche conventionnelle de la médecine occidentale, il s’est tourné vers des études en naturopathie afin de promouvoir la santé naturelle et ses origines ancestrales.Outre l’acquisition d’Alimentex, et parce qu’il désire continuer à pratiquer son métier, une polyclinique de médecine alternative ouvrira prochainement ses portes à l’arrière-boutique. On y offrira évidemment des consultations en naturopathie, mais aussi des services d’hypnothérapie, d’ostéopathie et de massothérapie.Tout comme son prédécesseur, Louis Gagné veut sensibiliser les gens à l’importance d’adopter un mode de vie équilibré et une saine alimentation. Et cette prise de conscience vise particulièrement les jeunes.En effet, un des objectifs du propriétaire est de rajeunir la clientèle du commerce. Intégrer plus de produits locaux, encourager la relève, assurer une présence quotidienne sur les réseaux sociaux: des stratégies qui, à mon avis, porteront leurs fruits.Le lifting qui manquait pour attirer les jeunes néo-hippies.[ À lire aussi: Déclin commercial de la 1re Avenue – billet 1 et billet 2 ]

Pour en savoir plus ...

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.