Des changements au déneigement, promet Labeaume

2e Avenue, quartier Limoilou
2e Avenue, au revers de la « terrible tempête » de la matinée… 27 janvier 2014.
Source : Le Soleil, Valérie Gaudreau et Matthieu Boivin, 27 janvier 2014 Régis Labeaume promet «dès aujourd’hui» des changements à l’organisation du déneigement après la matinée infernale vécue sur les routes de la capitale lundi matin.«À partir d’aujourd’hui, on va centraliser les décisions ici», a lancé le maire de Québec. Actuellement, l’ordre de lancer une opération déneigement revient au directeur des travaux publics de chacun des six arrondissements. Mais ce ne sera plus le cas, a tranché M. Labeaume. (…)«On va se sacrer de la loi et on va centraliser les décisions», a annoncé le maire. Les décisions vont dorénavant venir «d’en haut», a dit M. Labeaume. (…)Le maire a convié les journalistes pour faire le point après de sévères critiques sur la façon dont a été mené le déneigement lundi. (…)La situation a été particulièrement difficile au centre-ville. Tout au long de l’avant-midi, l’accès à la haute ville s’est avéré chaotique, en raison de la chaussée très glissante. (…)Le fait que les principales côtes de la capitale aient été fermées a particulièrement irrité le chef de l’opposition à l’hôtel de ville, Paul Shoiry. En avant-midi lundi, il se demandait ce qui a bien pu arriver pour que Québec soit aussi paralysée par seulement 10 cm de neige. «Québec est une ville de côtes. Et quand t’échappes tes côtes, t’es fait», a-t-il lancé. (…)[Le maire] a refusé de blâmer les entrepreneurs privés, chargés du déneigement des côtes. Le problème réside probablement, a avancé le maire, dans la structure de commandement, d’où sa volonté de la changer. (…)[ Lire la suite (vidéo). Aussi : Au fil des saisons (8) : mini-tempête, méga-inconvénients…. ]

Publicité