Double Limoiloise et deux ans pour La Souche!

La Souche, le brewpub de Limoilou, aura deux ans sous peu. Un bel événement se prépare à cet effet ce samedi 15 février. La soirée promet d'être épique et débutera avec un 5 à 7 où seront servies des petites bouchées pour ensuite se poursuivre tard en soirée avec une offre de bières des plus intéressantes! Et nous avons appris en primeur qu'une bière spéciale y sera servie pour la première fois : une triple belge en l’honneur des frères Faber, ceux qui ont initié Antoine Bernatchez, brasseur et propriétaire, à la fabrication de la bière. Qui plus est, la brasserie des Beaux Prés fera don d’une bière en cask et un concours pour gagner une paire de raquettes sera lancé le soir même. Biérophiles et épicuriens, laissez-vous donc tenter ce samedi!Que ce soit voulu pour les deux ans de La Souche, ou le fruit du hasard, Antoine nous offre depuis deux semaines la Double Limoiloise, une succulente double IPA évoquant une mixture de saveurs d‘ici et de la Californie. À 9.8% d’alcool, et 95 IBU (l’indice d’amertume), ce nectar grisant est à déguster entre amis dans le décor bien chaleureux du pub! En voici l’heureuse critique, inspirée des paramètres du Beer Judge Certification Program (BJCP).Le parfum de la Double Limoiloise est subtil. De front, on y trouve des arômes d’épices, en particulier de romarin. Distribuées entres celles-ci se présentent des notes résineuses et fruitées plus timides – ici on pense surtout à l’agrume. De manière plus générale, la finition est franche et les tons biens définis. Des indices de malt un peu sucré sont aussi perceptibles. La bière est servie en verre et a une belle mousse blanche et onctueuse d’un pouce ainsi qu’une bonne rétention. Sa robe blond doré est fine et claire, une très jolie bière qu’on se plaît à pouvoir apprécier!Au goût, la Double Limoiloise est avant tout une bière épicée. À la première gorgée, les saveurs de romarin se font tranchantes, vives. Toutefois, on cherche en vain le houblon. En arrière-plan, accompagnant cette épice, on note d’abord un goût plus enrobant qui s’apparente à celui du gin – probablement des baies de genévrier. Si le romarin peut exprimer des saveurs résineuses évoquant parfois le pin, comme c’est le cas chez certains houblons, ici il ne les remplace pas tout à fait. Ces saveurs, usuelles chez l’humulus lupulus, apparaissent un peu en fin de bouche après les épices, avec de rares notes d’agrumes. L’amertume est forte et bien supportée par le malt, toutefois peu présent au goût. La bière est moins sucrée que ce que son arôme laisse paraître, ce qui est une belle surprise! Le fini en bouche est sec, plaisant et légèrement malté.En tout et pour tout, c'est une excellente bière. Antoine nous offre ici une bière qu’on espère pouvoir goûter pendant longtemps! Rares sont les brasseurs qui osent intégrer les épices à leur art. Antoine est d’entre eux. Espérons qu’il se permettra d’autres innovations de ce genre. Ceci dit, avec la Double Limoiloise, on aurait aimé, comme c’est souvent le cas chez les Double IPA, une bière plus aromatique où les houblons auraient plus de place au goût. Ce n’est pas dire que le romarin et les baies de genévrier n’ont pas leur place… C’est l’équilibre qui est difficile à trouver dans de tels cas. Enfin, laissez-vous tentez, cette bière vaut vraiment le détour!

  • 9/12 pour l'arôme
  • 3/3 pour l'apparence
  • 20/25 pour le goût et le "mouthfeel"
  • 8/10 comme commentaire général
  • 40/50 au total*

* Notation inspirée du Beer Judge Certification Program.