Du cinéma dans la rue sur la 3e Avenue

Les promeneurs trouveront sur leurs pas un étrange conteneur, coin Canardière et 3e Avenue: il s’agit d’une mini-salle de cinéma, sur rue – une initiative du Festival du cinéma de la Ville de Québec (FCVQ). Les citadins auront jusqu’au 28 août 2014 pour la fréquenter et, ainsi, profiter des neuf programmes de courts-métrages qui y seront présentés.

Au départ, c’est une idée de marketing: on veut se faire connaître, faire connaître notre événement… Mais on s’est dit que ce serait bien de transformer cette campagne en contenu», explique le directeur de la programmation de l’événement, Olivier Bilodeau.

Pour l’équipe du Festival, le constat est clair: il fallait projeter des films. Première étape: louer des conteneurs. On en prévoit deux, celui de Limoilou, qui déménagera ensuite dans Saint-Roch à temps pour le Festival de magie, et un second, qui se trouve à l’Espace 400e. Deuxième étape: les aménager. Y installer des écrans plasma 55 pouces et six chaises, tout en prévoyant un espace à l’arrière pour d’autres spectateurs qui préféreraient rester debout.

Programmation variée et familiale

Côté programmation? «On s’est dit qu’on irait chercher des curieux, des passants, des gens qui sont en pleine période d’activité: on ne peut pas garder leur attention pour un film de 90 minutes! On a plutôt choisi d’y aller avec une programmation de courts-métrages où la plupart des films ont une durée de moins de dix minutes», explique M. Bilodeau.C’est, au total, neuf programmations distinctes qui s’alterneront dans les mini-salles du projet Ciné Pop-Up. Celles-ci sont proposées par le Festival et proposeront des extraits des programmations officielles des quatre éditions de l’événement, par SpiraFilm et enfin, par le festival Vitesse lumière, dont les programmes prendront des allures de best of pour leur 15e anniversaire. Une sélection variée et familiale, à l’allure de «carte de visite», qui mettra en évidence les territoires explorés par le FCVQ.

Le Festival est très présent en haute-ville du 18 au 28 septembre. En amont de l’événement, on voulait proposer quelque chose pour la basse-ville, on voulait étendre nos tentacules dans d’autres secteurs de Québec, explique Olivier Bilodeau. Le quartier Limoilou s’est rapidement imposé, pour l’équipe: c’est un quartier jeune, dynamique. Et on a envie de faire connaître notre événement auprès de sa population.»

Plus de satellites en 2015

Les deux mini-salles de cinéma proposées par le Festival de cinéma de la Ville de Québec en 2014 ont presque l’allure, également, de «projet pilote». Si la réception est bonne, et si l’occasion se présente, l’équipe du Festival aimerait bien étendre l’initiative à son édition 2015. «Cette année, c’est un projet qui s’est monté très vite. C’est clair qu’on veut le refaire l’an prochain, mais avec six conteneurs, qui se déplaceraient un peu partout dans la ville et à Lévis, et dont l’activité commencerait plus tôt dans l’année», indique le directeur de la programmation de l’événement.D’ici là, les Limoulois et Limouloises ont une semaine pour répondre à l’invitation lancée par l’équipe du Festival de cinéma de la Ville de Québec. L’horaire des projections est disponible sur la page Facebook de l’événement. Au moment d’écrire ces lignes, voici ce qui était prévu:  jeudi – 16h à 21h; vendredi – 16h à 21h; samedi – 12h à 20h; dimanche – 12h à 20h.

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.