En attendant la relève pour Mme Charlotte…

1re Avenue, quartier Limoilou
Une institution, sur la 1re Avenue... 27 août 2014.
1re Avenue, quartier LimoilouDepuis la diffusion de cet article du Soleil, plusieurs s’inquiètent sur la possible fermeture de Chez Mde Charlotte. Et surtout, de l’état de santé de sa propriétaire. Si des tests médicaux n’ont rien révélé de préoccupant, Mme Charlotte nous confie qu’à 60 ans, malgré toute sa passion, elle est maintenant à bout de souffle pour conjuguer ses multiples tâches de restauratrice. Des semaines de 60 heures qu’elle assume seule, et ça va de l’administration à la préparation des repas, en passant par le service aux tables! Il suffit de la voir affairée le midi, quand la salle est à pleine capacité avec 40 convives… «En général, des fidèles qui viennent davantage de l’extérieur de Limoilou», précise-t-elle. Une clientèle qu’elle a vu grandir par le bouche à oreille depuis l’ouverture de son établissement en 2006, aménagé et décoré, faut-il aussi le rappeler, de ses mains en ignorant, explique-t-elle, les commentaires assassins de gens qui lui prédisaient à l’époque bien peu d’avenir…

L’avenir de Mme Charlotte

1re Avenue, quartier LimoilouHuit ans plus tard, son permis de restauration sera échu. À la mi-septembre. «Mais ça ne veut pas dire la fermeture de Chez Mde Charlotte!», insiste la restauratrice qui précise que son bail a déjà été renouvelé pour huit ans. Mme Charlotte préfère pour l’instant être discrète sur ses projets d’avenir. Elle nous confie tout de même son désir de s’établir en campagne, de suivre des cours de théâtre, même si elle est devenue au fil du temps le personnage coloré et attachant qu’on lui connaît, et qui nous manquera: «Et dire qu’au début, j’étais très timide avec mes clients…».Reste donc à trouver l’«acheteur» qui saura avant tout préserver l’âme du restaurant, son décor, sa chaleur, son menu de type familial. Les critères de sélection de Mme Charlotte sont élevés, on le comprend! Notre «spécialiste du ragoût de boulettes» voit pourtant d’un très bon œil un artisan qui ajouterait à son menu des mets végétariens. Avis aux intéressés!À suivre…[ Aussi, ce reportage: Chez Mde Charlotte ]