«Faire la ville»: sous l’oeil du drone dans la cour de l’école Saint-Fidèle!

10e Rue, quartier Limoilou
École Saint-Fidèle, 12e Rue. 24 octobre 2014
Hier matin, «Faire la ville» s’est déplacée à l’école Saint-Fidèle, laquelle attire l’attention depuis plusieurs années avec divers projets pilotes d’amélioration de l’environnement impliquant la participation des élèves.«Faire la ville» Notre collaborateur et coproducteur de l’émission, Érick Rivard était notamment accompagné de la journaliste culturelle Catherine-Ève Gadoury, de l’artiste Mélissa Lépine et d’un cinéaste équipé d’un drone(1).

Aujourd’hui, on s’intéresse aux cours d’écoles. On veut voir comment on peut les réinventer, et on commence par Saint-Fidèle, explique Érick. Il y a toute l’idée du verdissement, de la question des îlots de chaleur, des textures, de la clôture frost… et on a justement invitée une artiste, spécialisée dans le tricot les clôtures frost

«Faire la ville» En principe, Mélissa devrait terminer son œuvre ce week-end. Prévue pour être diffusée en janvier, l’émission fera l’objet d’un nouveau billet d’Érick. À suivre!(1) J’ai été très impressionné de voir pour la première fois cette espèce de «bourdon futuriste» virevolter sous les commandes adroites de son «pilote»! Avec raison, l’usage des drones semble se généraliser pour le cinéma et la production de documentaires. Il existe bien un genre de «réglementation», mais celle-ci risque fort d’être resserrée dans un avenir rapproché, en particulier pour l’utilisation domestique.[ À lire aussi: Limoilou en vedette dans un nouveau magazine télé ]

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir