Fermeture de Popote Papote et Potins

À la tête du café Popote, Papote et Potins depuis décembre 2013, la propriétaire Sylvie Lavallée vient d'annoncer la fermeture de son commerce du Chemin de la Canardière.«Ils nous ont oubliés, ils vont continuer à nous oublier.» Voilà ce que Mme Lavallée a lancé un peu amère, contactée par téléphone au sujet de la fermeture de son commerce. Troisième propriétaire en quelques années de ce petit café du secteur de Maizerets, situé coin Canardière et de Vitré, elle a tenté de faire «revivre» le café de décembre 2013 au 22 août dernier, sans succès.«Ça n’a jamais levé, même avec l’hôpital à côté. Personne ne s’arrête sur cette rue. Les gens ne font que transiter. (…) Le gros problème ici, c’est le quartier!» En deuil de son commerce, Mme Lavallée n’était pas tendre envers Maizerets. Outre le transit, les difficultés de tenir un commerce à proximité d’institutions de réinsertion sociale ainsi que de la clientèle du Pub Light voisin ont aussi été évoquées. Selon ses dires, il n’était pas rare que des éléments de la terrasse soient volés, brisés ou souillés par les gens du voisinage, de même que les salles de bain du café.On ne peut évidemment rejeter le blâme d’une fermeture sur la seule situation géographique du petit café. D’autres facteurs sont certainement en cause. Ceci dit, l’expérience de l’ancienne propriétaire en dit long sur Maizerets et rappelle les sempiternelles questions du quand et du comment revitaliser ce qui se trouve à l’est de Henri-Bourassa. À quand une vie de quartier et un environnement favorable au développement de petits commerces dans Saint-Pascal?Espérons que ce joli petit café de quartier, lancé en 2009 par Julie Leblanc, trouvera preneur prochainement...