Godzilla Vs Poutine: un 2e album pour Robbob

Robbob
Photo: David-Maxime Samson
Musique joyeuse et dynamique, écrite et chantée avec humour et folie, développement à la manière d’un «chaos organisé»: voilà l’univers de Robbob et du collectif Limoilou Libre tel qu’on le retrouvera sur leur second opus, Godzilla VS Poutine, qui sera lancé le 13 novembre prochain.Le premier album (2012) faisait office de laboratoire; le second promet d'être plus abouti. «En fait, le groupe s’est formé autour du premier projet d’album. Maintenant, on a deux ans d’expérience à travailler ensemble et l’album sera le reflet de ça. Ça représente la manière dont le groupe a grandi, évolué», explique Robert Rebselj, fondateur du groupe.En plus des sept musiciens du collectif, Godzilla VS Poutine multiplie les collaborations. Au total, de l’enregistrement jusqu’au spectacle-lancement, ce sont 18 artistes qui collaboreront, d’une manière ou d’une autre, au projet.

Le plaisir dans les collaborations, c’est qu’on peut partir avec une petite idée, sans trop savoir comment on va la sortir, on travaille dessus à plusieurs, de nouvelles possibilités s’ouvrent puis, à un moment, on se retrouve devant quelque chose qui dépasse ce qu’on avait imaginé», indique M. Rebselj.

Dans la démarche de création s'est progressivement imposée une thématique récurrente, celle de la nourriture, avec des pièces aux titres évocateurs comme Night of the Living Bread. «Il y a de l’angoisse, de la peur, de la lutte dans cet album, lance Robert Rebselj en riant. En fait, c’est un peu la nourriture comme force de la nature qu’on explore… L’idée de manger ou d’être mangé!»Au passage, il s'est laissé inspirer par des événements. Certains plus légers, d’autres moins.

Par exemple, j’ai été inspiré par la soirée du grand feu, à Limoilou… La 3e Avenue était pleine de monde, il y avait comme une espèce d’ambiance d’apocalypse… Puis, en me rendant chez moi, par la ruelle, j’ai glissé sur une plaque de glace, je suis tombé, et j’ai cassé mon ukulélé. Je me suis dit qu’il y avait une chanson qui allait devoir sortir de cette petite histoire…»

Mais toujours en gardant une ambiance de plaisir. «J’aime mieux faire de la musique joyeuse, entraînante… Je ne suis pas capable de chanter à répétition quelque chose de triste», indique celui qui fait la part belle aux instruments au fil des pièces: voix – celles de Robbob autant que ses «Robbobbettes» –, mandoline, contrebasse, guitare hawaïenne, ukulélé, planche à laver, caisse claire…

Concert dessiné

GodzillaVSPoutineEn regard de l’esprit de Godzilla VS Poutine, Robert Rebselj a choisi d’inviter une dizaine d’illustrateurs à s’inspirer des chansons afin de produire un album BD qui accompagnera le disque. «J’ai l’impression qu’il faut toujours que je me lance dans l’inconnu, quand je produis quelque chose… La première fois, c’était l’idée de faire un album musical… Maintenant, c’est l’idée de faire un album de bande dessinée», explique-t-il. Pour le plaisir d’explorer un nouveau médium, et aussi celui de se laisser surprendre, ayant laissé carte blanche à ces créateurs invités.Et, question de refléter cet aspect de la démarche créative de l’album, Robert Rebselj a choisi d’offrir un concert dessiné pour son lancement à Québec, qui aura lieu le 13 novembre à 20h, au Tam Tam Café dans le quartier Saint-Roch. En collaboration avec Parenthèses 9, il a convié deux jeunes dessinateurs, Alex Carou et Catherine Lemieux, à venir illustrer en direct les pièces de l’album.

Publicité

Sûr que c’est une proposition inspirante, explique la dessinatrice. Les textes sont des histoires déjà tellement figurées qu’on va avoir du plaisir à les illustrer en direct. Au fil du spectacle, on va essayer d’utiliser plusieurs techniques, à côté du dessin… Du papier découpé, du collage, entre autres.»

Sociofinancement

Robbob a aussi lancé un appel à la collaboration via une campagne de sociofinancement sur Indiegogo. D’ici au 27 octobre, tous sont donc invités à appuyer financièrement le processus créatif.

C’est une façon pour tous de contribuer à la création de l’œuvre et d’encourager les artistes», explique Robert Rebselj.

Et une occasion de mettre la main sur l’album en prévente, avant la tournée qui amènera Robbob et le collectif Limoilou Libre à Montréal, Trois-Rivières et… Limoilou!Illustration: Marc Raymond.