Horizon Limoilou 2020 – Nouvelles infrastructures et soutien au dynamisme local selon Pierre Châteauvert

« Sous un gouvernement majoritaire de votre formation, avec vous comme député, comment imaginez-vous la circonscription Jean-Lesage en 2020? » Voilà la question que Monlimoilou.com a posé aux candidats et candidates à l’élection provinciale 2014. La réponse du candidat du Parti québécois, Pierre Châteauvert? Au fil des prochaines années, un développement axé sur la mise en place de nouvelles infrastructures et le soutien du dynamisme actuel, tout en demeurant près des besoins de la population.Déjà, des transformations sont amorcées. Et qui, en 2020, seront de plus en plus visibles. Exemple? Certaines parties du nouveau complexe hospitalier de L’Enfant-Jésus seront déjà en opération, telle l’urologie. « Ça va changer le visage de ce secteur! Ça viendra augmenter la valeur des immeubles, mais, du coup, ça risque également de hausser le coût des logements environnants. Il sera important de développer, en parallèle, une offre conséquente de logement social, pour venir pallier à cette réalité », indique Pierre Châteauvert.À ses côtés, le boulevard Henri-Bourassa se présentera, lui aussi, sous un jour nouveau : des photo-radars viendront y réduire la vitesse du trafic, et, avec elle, le bruit y étant lié. Et le Port de Québec? « Ça va être fini. Ce seront les règlements du Québec qui vont s’appliquer », répond Pierre Châteauvert, catégorique.Parmi les autres projets à venir pour Limoilou, Pierre Châteauvert cite celui de la Caserne des tout petits piloté par 1-2-3 Go! Limoilou.

À cette date, c’est clair que le projet aura été réalisé. En fait, au moment où l’on se parle, il n’en reste plus beaucoup à faire! La réalité, c’est qu’on a manqué de temps avant l’élection, pour finir de tout attacher… Si j’avais eu trois semaines de plus, et bien, j’aurais pu l’annoncer! »

Avec l’installation, de nouvelles places en garderie seront proposées pour Limoilou, en lien avec les propositions déjà annoncées par le Parti québécois.

Vie économique et réalités sociales

Pierre Châteauvert compte également offrir, d’ici 2020, un Giffard revitalisé, question de redonner ses lettres de noblesse à l’avenue Royale. « Il faut que ce coin-là profite de la présence d’une avenue commerçante forte! » Cela, sans diminuer le dynamisme des autres avenues commerciales du quartier, bien au contraire. Continuer, notamment, le travail déjà entamé sur la 3e Avenue, en appui à la SDC, de manière à ce qu’en 2020 l’artère du Vieux-Limoilou soit toujours aussi dynamique et florissante. Peut-être, notamment, en bénéficiant de l’impact économique et de la fréquentation engendrée par la construction du nouvel amphithéâtre… « Il faudra s’assurer que les secteurs commerciaux de Limoilou puissent en profiter! »Du point de vue social, le candidat du Parti québécois envisage que l’accueil et l’accompagnement des personnes immigrantes, dans le quartier, aura été renforcée. « Il faut aller plus loin que ce qu’on fait actuellement, il faut leur offrir un meilleur accueil, qui lui, mènera à une meilleure intégration », estime-t-il.Enfin, il compte également avoir réussi à régler la question du Centre Mgr Marcoux d’ici là, rappelant qu’il s’agit d’un « équipement communautaire nécessaire ». Avoir fait le bon choix quant à sa localisation. Et avoir construit la nouvelle infrastructure.

Si on a fait tout ça, d’ici 2020, j’estime qu’on en aura fait pas mal! Des travaux comme ceux-là, on va les faire dans le respect du monde, de façon méthodique et déterminée. On prend le temps de réfléchir, pour ne pas agir de façon précipitée. Moi, je sais où je m’en vais, et je sais ce que je devrai travailler dans la circonscription », lance Pierre Châteauvert.

[ En complément : entrevue à Québec 12-30 ]

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.