Mères et monde : « Ne jamais oublier qu’il y a encore de la misère dans notre belle ville prospère » | 10 octobre 2014 | Article par Jean Cazes

Le témoignage de Mélanie. 2 octobre 2014.

Crédit photo: Jean Cazes

Mères et monde : « Ne jamais oublier qu’il y a encore de la misère dans notre belle ville prospère »

Retour sur le point de presse d'hier hier matin à Mères et monde, tenu dans le cadre de la visite commentée des quartiers centraux lançant la campagne annuelle de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches.

Publicité

Regroupant différents membres de la communauté d’affaires, cette tournée avait pour objectifs de leur faire découvrir des besoins de la population et de les sensibiliser à des enjeux sociaux en prenant les exemples d’organismes phares, tel Mères et monde.

Le maire de Québec, Régis Labeaume.
Crédit photo: Jean Cazes

Parmi les personnes qui ont pris parole, soulignons en particulier Stéphanie, avec son touchant témoignage en formule « conte de fée » pour illustrer son cheminement :

« [...] Elle est partie avec son bébé prince, sans beaucoup de pièces d’or, sans trop de scolarité. Et elle a entendu parler d’un château. Elle a cogné à la porte de ce grand château. Elle y a découvert des amis, une famille, un endroit où s’impliquer. [...] »

Dernier intervenant, le maire de Québec, Régis Labeaume, a souligné d’entrée de jeu qu’« il ne faut jamais, jamais oublier qu’il y a encore de la misère dans notre belle ville prospère. »

Par la suite, une découverte des locaux était proposée à la vingtaine de visiteurs de la tournée des quartiers centraux.

* * *

Milieu de vie qui vise à améliorer les conditions de vie des jeunes mères, à briser leur isolement et à favoriser leur intégration sociale, scolaire et professionnelle, Mères et monde reçoit depuis 2003 le soutien de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, soit depuis l’achat de l’ancienne école Saint-Maurice pour en faire un édifice communautaire comprenant 23 logements. L'organisme a bénéficié cette année d'une aide de 40 000 $.

En complément : Centraide hausse l'objectif de sa campagne pour s'adapter aux besoins accrus (vidéo, Radio-Canada).