La Patente de Limoilou

Un endroit pour aller décaper un meuble, apprendre à utiliser une scie à ruban, réparer son vélo avec des passionnés, construire la plus belle maquette de volcan jamais vue pour le cours de science de votre enfant, reprendre quelques coutures et, pourquoi pas, développer une nouvelle idée de produit. L’idée de La Patente, c’est un peu tout ça.

Mercredi dernier, au Triplex Suspendu, avait lieu le lancement de la campagne de sociofinancement de La Patente, qui se présente comme un atelier coopératif qui aurait pignon sur rue dans le Vieux-Limoilou. Via la plateforme de financement social La Ruche, les idéateurs du projet invitent le grand public à financer l’achat d’un atelier sur la rue des Sables, près de la rivière Saint-Charles, en échange d’un accès à l’atelier.

L’argent va servir à l’achat de la bâtisse qui se situe au 507, rue des Sables, près du jardin communautaire. Nous avons déjà pour 15 000$ d’équipement semi-professionnel qui nous provient, entre autres, d’un ancien atelier d’ébéniste. L’atelier sera ouvert à tous à hauteur de 60 heures semaines environ. De plus, l’organisme VéloCentrix se joindra à nous dans les mêmes locaux. La seule restriction concernant l’utilisation des lieux sera qu’il ne sera pas possible de faire de production en série, d’activité industrielle. Si nous accumulons des surplus, nous achèterons d’autres équipements.»

L’idée de La Patente dans Limoilou m’apparaît d’autant plus intéressante que notre quartier est en grande partie composé d’un parc immobilier locatif et de condos. L’idée de s’installer un petit atelier pour faire de menus travaux de rénovation, de petits projets personnels d’ébénisterie ou de couture résonnera probablement chez plusieurs résidents. Que ce soit faute d’espace ou de moyens pour s’équiper d’appareils qui ne seront utiles qu’un temps, certains doivent sans doute se résigner à laisser tomber.Pour les nombreux entrepreneurs qui résident dans Limoilou, ou même Saint-Roch, ça semble aussi une occasion en or. Réalisation d’un projet spontané, conception d’objet pour le démarrage d’une entreprise ou construction de mobilier pour une boutique: La Patente offre le coup de pouce pour faire aboutir un projet.Marc Gourdeau, directeur du théâtre Première Acte, présent au lancement, y voit aussi une chance inespérée pour son théâtre et d’autres institutions du monde artistique.

C’est aujourd’hui l’occasion d’acheter des forfaits corporatifs avec accès illimités à l’année. Cela permettra ensuite à différents artistes et producteurs de pièces de prendre l’atelier le temps nécessaire pour réaliser leur projet.»

Bref, c’est peut-être l’occasion de donner un coup de main à une équipe qui vous permettra enfin de réaliser ce cher projet que vous chérissez tant sans devoir sacrifier votre salon ou votre balcon pendant quelques mois et sans devoir vider votre portefeuille.  Partagez massivement.

Pour en savoir plus ...

Soutenez votre média

hearts

Contribuez à notre développement à titre d'abonné.e et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir