«La peur s'installe»... Vraiment ?

Pas de terreur dans le quartier (Source : Le Soleil, François-Olivier Roberge, 20 mai 2014) (...) Marc-Olivier Amyot est employé chez Mathieu Performance, une boutique de vélos située au coin de la 1re Avenue et de la 5e Rue, juste en face d'où Robert Lepage a été trouvé en sang, dans la nuit de samedi à dimanche.Et pourtant, aucun client ne lui a parlé du troisième meurtre de l'année à Québec. «Samedi, les gens se demandaient pourquoi il y avait un périmètre de sécurité, mais personne depuis», a-t-il assuré.Pour celui qui demeure dans le secteur, Limoilou est un endroit sécuritaire. Meurtre, pas meurtre. «Il n'y a pas de maniaque au couteau. Ce n'est sûrement pas un geste gratuit... [Le meurtrier et M. Lepage] devaient se connaître», pense-t-il. (...)Même son de cloche du côté du restaurant Soupe et Cie et de la Brûlerie Limoilou situés à l'intersection de la 3e Avenue et de la 5e Rue. À deux rues de la scène de crime.«On en a parlé un peu avec les autres employés, on habite pas mal tous dans le secteur, mais personne ne s'inquiète», a partagé Laurence Piché-Morin, serveuse au Soupe et Cie. (...)Pendant ce temps, les deux employés derrière le comptoir de la Brûlerie n'étaient tout simplement pas au courant qu'un homme avait été tué, deux jours avant, à deux rues de là. (...)Au dépanneur Accomodation Cartier-Simard, au coin de la 1re Avenue et de la 11e Rue, l'employé derrière le comptoir a mentionné que même si certains ont parlé du crime qui a fait les manchettes dimanche, aucun n'a semblé inquiet.Un client qui payait ses deux bières au même moment a corroboré ses dires.

Ben non, le journal d'hier [dimanche], c'était un titre complètement imbécile !» a-t-il lancé en référence à la une du Journal de Québec de la veille : «La peur s'installe». (...)

[ Tout l'article. À lire aussi : Témoins recherchés. ]