L'autre amphithéâtre en chantier

Source : Le Soleil, Samuel Auger, 24 mai 2014 (...) Contrairement à Québec, Edmonton a déjà un locataire permanent pour son amphithéâtre [ci-contre] : les Oilers de la Ligue nationale de hockey.Au-delà de ce «détail», les deux amphithéâtres ont beaucoup en commun : nombre de sièges, configuration, budget, financement et échéancier. Les deux temples du spectacle se ressemblent comme deux gouttes d'huile - le thème retenu pour l'architecture albertaine. (...)La facture sera moins salée pour les Albertains que pour les Québécois. Edmonton sort 200 millions $ de ses coffres; Québec, 154 millions $ (scénario sans équipe de hockey). Sauf que le gouvernement provincial d'ici a aussi allongé 200 millions $, alors que les conservateurs albertains débourseront à peine25 millions $ dans le meilleur scénario.La note globale des contribuables frise donc 354 millions $ au Québec, contre seulement 225 millions $ en Alberta. Dans les deux cas, le fédéral a boudé l'invitation de financer les infrastructures professionnelles. (...)L'anphithéâtre de Québec coûtera 400 millions $, pas un sou de plus, jure le maire Régis Labeaume. Un budget pour l'immeuble. Mais combien pour l'aménagement extérieur des terrains, les places publiques, les terminaux de transport en commun, la réfection des trottoirs et des voies d'accès?À défaut de connaître la réponse exacte pour Québec, on connaît celle pour Edmonton : 125 millions $ en supplément. Dans cette enveloppe, la cité albertaine se paie un terrain bien aménagé, une vaste allée piétonnière, une place publique, un site extérieur de festivités pour les fans, une glace supplémentaire pour les séances de pratique et un raccordement direct au système de train léger sur rail.Alors que Québec met le cap sur un vaste stationnement à ciel ouvert, Edmonton prend la direction opposée avec son nouvel amphithéâtre et invitera les fans à se garer... plus loin. (...)[ Tout l'article ]