Le problème des «tunnels de la mort» étudié par la Ville de Québec

Source : Le Soleil, Samuel Auger, 15 juin 2014 (…) Le Soleil a demandé à la Ville de Québec, il y a plusieurs semaines, s’il existait un inventaire de ces passages non sécuritaires, sans obtenir de réponse. Nous avons toutefois répertorié plusieurs passages problématiques dans la ville.Un exemple frappant se trouve sur le chemin de la Canardière, tout près du Cégep Limoilou. À la mi-mai, un citoyen s’est d’ailleurs présenté devant le Conseil de quartier Maizerets pour dénombrer plusieurs «tunnels de la mort» et exiger des mesures d’urgence pour les corriger.La situation est bel et bien étudiée par la Ville, a confirmé au Soleil la conseillère municipale de Maizerets-Lairet, Geneviève Hamelin. «Je comprends les citoyens», a-t-elle dit d’emblée. «Ce sont les gens à la Division du transport à l’arrondissement qui vont faire l’analyse de ça, voir de quelle manière on pourrait rendre cela plus sécuritaire.» (…)La métropole a réagi rapidement après la mort de la cycliste Mathilde Blais dans un «tunnel de la mort» à la fin avril. Tous les organismes cyclistes ont déploré les passages dangereux, tout comme le maire de Montréal, Denis Coderre. (…) [ Tout l’article. À lire aussi : Les conseils de quartier réclament des liens sécuritaires sous les viaducs. ]