Le p’tit jardin botanique d’Yvan Dubé: dernier été?

3e Rue, quartier Limoilou
Jardin d'Yvan Dubé. Cour intérieure. 7 août 2014.
Chant du cygne? Il y a quelques jours, Yvan Dubé m’a confié son intention de mettre un terme à son célèbre «jardin exotique» qui s’étend jusqu’en façade de sa propriété de la 3e Rue.

3e Avenue, quartier LimoilouJe songe à vendre la maison [après 43 ans]. Si ça arrive, je n’aurai peut-être plus la permission de continuer, surtout si mes serres doivent être démolies. Je me suis fait à l’idée. En attendant, comme d’habitude dès le 1er septembre, je range mes plantes. Et ça devient lourd, à 72 ans, de transporter des pots de 300 livres dans les serres… Mais bon, peut-être que je pourrai me contenter à l’avenir d’un décor plus québécois, en gardant des bambous et un ou deux palmiers…»

À une certaine époque, la passion d’Yvan Dubé débordait jusqu'à l’angle de la 8e Avenue, retenant l’attention des médias et suscitant l’admiration des passants qui s’«invitaient» tout naturellement dans la cour intérieure. Mais le plus souvent cet été, la clôture de la cour était fermée, «car je me suis fait voler», m’a dit l’ex-éducateur spécialisé qui aimait bien fournir en boutures les passionnés comme lui.Outre son «jardin exotique», je garde aussi de ce Limoulois - toujours très actif comme bénévole pour des banques alimentaires - ses magnifiques décos de Noël que j’espère revoir dans quelques mois![ À consulter: Trésors d’arrière-cours (1): Le p’tit jardin botanique d’Yvan Dubé et Scène urbaine: déco de Noël sur la 3e Rue. ]3e Rue, quartier Limoilou