Le questionnaire électoral 2014 : Andres Garcia (PCQ)

À l’occasion des élections provinciales 2014, Monlimoilou.com a fait parvenir à tous les candidats et candidates de Jean-Lesage un bref questionnaire, question de bien saisir leurs perspectives et leurs priorités face aux enjeux du secteur. Voici les réponses fournies par Andres Garcia, candidat pour le Parti conservateur du Québec (PCQ).

Pourquoi vous présenter dans Jean-Lesage?

J’ai fait mes études en TGM (techniques du génie mécanique) au CEGEP de Limoilou et je chéris cet endroit qui m’a mené à une belle carrière dans le domaine de la conception et de la fabrication industrielle. De plus, depuis mon arrivée dans la ville de Québec il y a environ 15 ans, c'est à cet endroit où j'ai vécu la majorité du temps. Mes deux filles fréquentent le Centre Ferland pour la natation et les Toupies et ma femme est née et a grandi dans St-Pascal où ses parents résident toujours. Limoilou est mon quartier et, comme c’est le quartier principal dans la circonscription, je tenais à m’y présenter.  »

Quel est, selon vous, l'enjeu principal de la circonscription, et comment comptez-vous y répondre?

LA SANTÉ. Je crois que, comme un peu partout dans la province, nous avons un besoin criant d'avoir accès à un médecin de famille et à un meilleur système de santé. Moi-même, je n’ai toujours pas de médecin de famille. Trop nombreux sont les gens qui s'empêchent aussi d'aller à l'hôpital de peur d'y passer la journée à attendre. Ce faisant, ils empirent leur sort. Le plus décourageant dans tout ça est que nous avons deux hôpitaux majeurs dans la circonscription. Il est donc primordial d'accélérer les temps de réponse et surtout l'accès aux médecins par la mise en place de nouvelles cliniques et de systèmes complémentaires privés.De plus, nous devons décloisonner la pratique médicale et permettre aux médecins de travailler dans le privé. (selon certaines conditions pour assurer que le système public ne soit pas dépouillé de ses ressources actuelles).Notre parti propose également que le financement des établissements de santé soit basé sur le nombre de patients traités et sur le type de traitement offert, i.e. que l’argent suive le patient. Ce mode de financement est largement répandu en Europe. Partout où il a été implanté, il a contribué à réduire considérablement les attentes pour obtenir des soins du système public.  »

Autres que cet enjeu, quelles sont vos priorités pour la circonscription?

De façon concrète, les quartiers dépendent de leur ville et je crois que nous devons appuyer celle-ci dans les aspects suivants:

  • Revitalisation des infrastructures,
  • Développement économique et croissance économique par l’appui aux commerces existants via des baisses d’impôt et un allègement de la bureaucratie, deux politiques proposées par L’Équipe Adrien Pouliot. De plus, un développement accéléré de l’économie faciliterait la réinsertion des assistés sociaux sur le marché du travail et l’intégration des nouveaux arrivants issus de l’immigration,
  • Encourager les services de proximité, c'est-à-dire les marchands de quartier, les cliniques privées et publiques, les lieux de loisirs, etc.
  • Améliorer l’environnement autour des écoles afin qu’elles soient davantage attrayantes, compétitives et sécuritaires. L’Équipe Adrien Pouliot propose un système de bons d’étude universel comme on en retrouve notamment en Nouvelle-Zélande, au Danemark et en Suède. Au moyen de ce bon d’étude, tout parent d’un enfant inscrit à l’école primaire ou secondaire pourra choisir l’école publique de son quartier, l’école publique du quartier voisin, ou encore l’école privée (OSBL ou à but lucratif) de son choix. Tous les parents recevront le même montant d’argent par enfant inscrit sans égard à l’école choisie. Il faut mentionner cependant que la valeur du bon sera modulée en fonction du cycle d’études, de la géographie, des difficultés d’apprentissage et d’adaptation des élèves, etc.
  • Renforcer les politiques de sécurité publique, principalement dans le domaine des prédateurs sexuels afin que nos enfants soient en sécurité dans nos rues.
  • Notre Équipe propose aussi une garantie de soins adéquats et rapides à nos ainés.  »

Présentez-nous, brièvement, votre perspective sur les dossiers suivants...

Familles et vie de quartier

Le Parti conservateur du Québec souhaite donner à tous les parents d’enfants d’âge préscolaire et qui sont sur le marché du travail le libre choix en matière de garde d’enfant. Il versera, d’ici la fin de son premier mandat, une allocation de garde imposable de 100 $ par semaine par enfant admissible. Les parents pourront alors choisir pour leur enfant le mode de garde qui leur convient le mieux : CPE, garderie privée ou garderie familiale. Il va sans dire que les parents qui choisiront une garderie privée subventionnée ou un CPE verront le montant de 7 $ par jour qu’ils déboursent à l’heure actuelle pour chaque enfant en garderie ajusté à la hausse au fur et à mesure que l’allocation de garde augmentera.  »

Environnement et qualité de l'air

Développement ne veut pas dire massacre de l’environnement. Au contraire, la science nous offre la possibilité de favoriser le développement économique tout en minimisant les risques pour l’environnement.Le Québec dispose d’une législation environnementale stricte qui nous permet de mettre de l’avant des projets d’envergure pouvant générer des emplois, comme par exemple des usines de bio-méthanisation ou de recyclage. Il faut prendre les mesures appropriées pour appliquer de manière équitable la législation actuelle. »

Publicité

Transports et mobilité

Les municipalités québécoises déboursent plus d’argent que le gouvernement du Québec pour les transports mais elles ne retirent pas de revenus de la présence des automobiles sur leur territoire. Le Parti conservateur du Québec propose de transférer aux municipalités la totalité des droits perçus pour l’immatriculation des véhicules. En contrepartie, les municipalités assureront seules l’entretien des routes secondaires et les dépenses d’immobilisation reliées à ce réseau. Les municipalités seront ainsi en mesure de mieux faire face à leurs responsabilités dans ce domaine.On ne doit pas détourner vers le transport en commun les sommes recueillies pour l’entretien du réseau routier qui joue un rôle essentiel dans le soutien de l’économie.Il faut gérer les conflits potentiels entre les automobilistes et le transport en commun par une plus grande utilisation de la technologie et par un partage équitable des ressources routières disponibles.  »

Vie économique

C’est le nerf de la guerre. Ce sont nos entrepreneurs du secteur privé qui créent de l’emploi, donc de la richesse. On doit leur fournir un environnement propice au développement de leurs entreprises. La richesse qui en résultera améliorera la vie de quartier et contribuera à réduire la pauvreté.  »

Le mot de la fin?

L’Équipe Adrien Pouliot PCQ et moi, Andres Garcia, votre candidat, voulons être votre porte-parole à l’Assemblée nationale. Nous réclamerons que cesse le gaspillage de votre argent durement gagné, et que l’on réduise le maternage et la bureaucratie écrasante. Nous, Québécois, sommes un peuple fier et capable, par notre détermination, de venir à bout des plus grands défis.Acceptons ce grand défi; CESSONS DE TOURNER EN ROND avec les vieux partis qui nous « roulent dans la farine » depuis déjà trop longtemps en évitant les vrais enjeux par des campagnes de peur et des vieux mythes qui n’ont plus leur place en 2014.  »