Le questionnaire électoral 2014 : Claude Moreau (PMLQ)

À l’occasion des élections provinciales 2014, Monlimoilou.com a fait parvenir à tous les candidats et candidates de Jean-Lesage un bref questionnaire, question de bien saisir leurs perspectives et leurs priorités face aux enjeux du secteur. Voici les réponses fournies par Claude Moreau, candidat pour le Parti marxiste-léniniste du Québec (PMLQ).

Pourquoi vous présenter dans Jean-Lesage?

Jean Lesage est un comté ouvrier. Je suis un politicien ouvrier. J’ai étudié à St-Jean Eudes et au Cégep Limoilou, j’en suis à ma 42ième année de service à l’hôpital St-François d’Assise et j’ai élevé mes deux filles avec mon épouse, travailleuse de buanderie, tout cela dans Limoilou. » 

Quel est, selon vous, l’enjeu principal dans la circonscription, et comment comptez-vous y répondre?

Je crois au droit à un vote informé. Avec le processus électoral actuel, tout est dans les mains des grands partis et les médias monopolisés, y compris les fonds publics. Récemment , c’était l’anniversaire de l’invasion et la destruction de l’Irak par les troupes de Georges Bush. A cette occasion, les médias monopolisés parlaient d’armes de destruction massive dans les mains de Saddam. Les seules armes de ce genre étaient américaines comme l’histoire l’a démontré. Peut-on se fier aux médias de ”désinformation”?Au lieu de donner les fonds publics aux partis, le Directeur général des élections devrait aider les électeurs, par exemple en faisant parvenir à chacun une information écrite sur chacun des candidats, en plaçant l’argent dans le processus électoral. Il faut réformer le tout. J’encourage les individus et les collectifs à formuler leurs points de vue sur toutes les questions, à bâtir leurs organisations pour se mobiliser comme force sociale et politique qui refuse d’être divisée en fonction des partis politiques ou d’intérêts qui ne sont pas les leurs.Beaucoup d’électeurs ont un sentiment d’impuissance dans ces élections ”clés en main”, pour reprendre l’expression. Pour le peuple il semble impossible de pouvoir décider des questions qui le concernent. Travaillons à rendre possible ce qui semble impossible aujourd’hui, avant, pendant et après les élections. » 

Autres que cet enjeu, quelles sont vos priorités pour la circonscription

  • L’éducation et la santé doivent être gratuits et les investissements dans les programmes sociaux doivent être augmentés.
  • L’autorité publique doit veiller au bien être des personnes âgées et assurer une retraite en toute quiétude.
  • L’épargne retraite et les pensions des personnes retraitées doivent être protégées, y compris celles de White Birch, des employés et retraités municipaux et des secteurs publics et parapublics. »

Présentez-nous, brièvement, votre perspective sur les dossiers suivants…

Familles et vie de quartier

Les jeunes ménages sont lourdement endettés à l’achat d’une maison et  les loyers sont chers. La hausse des tarifs d’Hydro-Québec au premier avril, qui est de 4,3%, va peser lourdement sur les ménages. Il faut mettre fin aux ententes secrètes avec les monopoles. (Rio Tinto Alcan, Alcoa, etc.). » 

Environnement et qualité de l’air

Poussières sur la ville : félicitation aux gens instruits qui ont utilisé leur savoir technique et scientifique pour défaire les murs d’experts auxquels la population travailleuse se heurte depuis toujours. Cela aide grandement les gens ordinaires aux prises avec la pollution urbaine, des installations portuaires, l’incinérateur, la légionellose, etc. Continuons la mobilisationet nos enfants pourront grandir dans un environnement sain.Et en parlant de qualité de l’air, j’ai l’impression d’avoir passé la moitié de ma vie à me battre pour cela à l’hôpital côte-à-côte avec les travailleuses et travailleurs de la santé de tous les secteurs. C’est même partie de mon travail aujourd’hui: l’enlèvement de l’amiante, le  traitement de l’air, l’eau des tours d’eau contre la legionella.La légionellose a tué récemment à Québec. Ces morts auraient pu être évitées. Les recommandations de 1998 n’avaient pas été appliquées. Il y a une nouvelle réglementation: cela va prendre des ressources humaines, un contrôle et dans quelques années quelle sera la situation? Cela prend du courage au travail pour exiger le respect des normes: on passe pour chiâleux, on peut perdre notre emploi à moins d’avoir un syndicat et même là…Toutes les ressources naturelles et humaines sont orientées pour répondre aux besoins des monopoles. La négligence criminelle s’est exprimée dans toute son horreur avec la destruction de Lac Mégantic. La direction néolibérale actuelle doit être changée pour une direction prosociale pour que les ressources servent le bien être du peuple et son épanouissement, tout cela sous la responsabilité de l’autorité publique. »   

Transports et mobilité

Mon épouse et moi allons travailler à pied ou à bicyclette. L’auto, c’est pour le transport des enfants , leur équipe sportive, etc. Il m’est arrivé toutefois de me rendre à l’heure de pointe de Limoilou à Ste-Foy. Epouvantable, tous ces gens qui après leur travail se tapent un embouteillage. L’auto ce n’est plus la liberté. Il y a des cas de rage au volant. Il y a des limites à se rendre fou, il faut repenser l’organisation de tout cela. En autobus un trajet de 20 minutes à 7h, prend plus d’une heure à 7h10… C’est la réalité des étudiants de Jean-Lesage qui se rendent à l’université.La plupart des grandes villes au Canada ont ce genre de problèmes, plus, les habitants fuient car trop chers sont les loyers ou maisons, mais pour faire vivre ces centre-villes cela prend des travailleurs qui doivent rajouter des heures de transport à leur journée d’ouvrage. L’appétit des spéculateurs est vorace.Il y a certainement des ”décideurs”, comme ils aiment qu’on les appellent, qui se fichent bien de nous. Il faut améliorer les transports collectifs certainement. Personnellement je rêve de transports électriques. Depuis les années 70, quelque chose a bloqué les projets d’Hydro-Québec de ce côté. » 

Vie économique

Ce qui nous ramène à la question de la nécessité d’une nouvelle direction pour l’économie: de changer la direction néolibérale pour une direction prosociale. »

Le mot de la fin?

Quelles que soient leur origine nationale, l’âge, les capacités, la langue ou la religion, l’édification nationale appartient aux Québécoises et Québécois. Le Québec est une nation et a le droit à l’autodétermination. C’est son droit de se déclarer État indépendant.L’Acte de l’Amérique du Nord britannique dont les citoyens n’ont même  pas de copie et qu’ils n’ont jamais entériné n’est pas une constitution moderne. Il nous faut une nouvelle constitution qui investisse le peuple du pouvoir souverain. Un État où le peuple est souverain, pas une version « État souverain » de l’État des colonialistes britanniques sans les Britanniques où l’autorité publique est usurpée pas des intérêts privés pour s’enrichir.. Pour un Québec souverain qui défend les droits de tous! »

Publicité

Soutenez votre média

hearts

Participez au développement à titre d'abonné et obtenez des privilèges.

hearts
Soutenir