Le questionnaire électoral 2014 : Pierre Châteauvert (PQ)

À l’occasion des élections provinciales 2014, Monlimoilou.com a fait parvenir à tous les candidats et candidates de Jean-Lesage un bref questionnaire, question de bien saisir leurs perspectives et leurs priorités face aux enjeux du secteur. Voici les réponses fournies par Pierre Châteauvert, candidat pour le Parti québécois (PQ).

Pourquoi vous présentez-vous dans Jean-Lesage?

Parce que c’est chez nous, j’y suis né, j’y vis. Jean-Lesage c’est mon milieu de vie, c’est mon monde. Après des années à œuvrer tant dans le secteur public que privé, j’ai envie d’aider mes concitoyens de Jean-Lesage.Depuis 18 mois, avec Agnès Maltais dont j’étais le directeur de cabinet, nous avons déjà fait beaucoup. Nous nous sommes occupé de la rénovation de la maison Agapè, du centre Jean-Guy Drolet, du nouveau complexe hospitalier à l’Enfant-Jésus et nous avons appuyé les citoyens contre la pollution provenant du port. Mais le travail n’est pas terminé, et je suis déterminé à aller encore plus loin. C’est pourquoi je demande l’appui des citoyens de Jean-Lesage le 7 avril prochain. »

Quel est selon vous, l’enjeu principal dans la circonscription et comment comptez-vous y répondre?

Jean-Lesage connait certes une période de vitalité, mais des problématiques liées à la pauvreté et à la qualité de l’air demeurent et ne doivent pas être oubliées. Ma priorité comme député sera de porter une attention toute particulière à ces personnes qui, sans être directement sous les feux des projecteurs, vivent des situations difficiles et les aider à améliorer leur sort. »

Mis à part cet enjeu, quelles sont vos priorités pour la circonscription?

  • Il est évident que régler les problèmes causés par la poussière rouge sera pour moi une priorité. Pour le moment, de concert avec le ministre de l’Environnement, Yves-François Blanchet, et avec la collaboration des citoyens qui ont alerté la population, nous avons posé des gestes significatifs. Il faut continuer le travail afin de mettre un terme à la pollution provenant des activités industrielles du port de Québec qui vient affecter la vitalité retrouvée des différents quartiers de Jean-Lesage.
  • La décision du gouvernement du Parti québécois d’implanter un nouveau complexe hospitalier de 1,7 milliards sur le site de l’Enfant-Jésus fût courageuse et constitue une excellente nouvelle pour Jean-Lesage. Toutefois, je veux m’assurer que cette implantation sera faite de manière harmonieuse, car cela changera le visage de ce secteur, un processus que notre gouvernement a d’ailleurs déjà commencé avec l’enfouissement des fils d’Hydro-Québec et l’installation prochaine d’un photo-radar sur le boulevard Henri-Bourassa afin de diminuer le bruit dû à la circulation.
  • Par ailleurs, je ne peux me présenter dans Jean-Lesage sans porter une attention particulière au quartier Giffard qui traverse une période plus difficile. Les services et le soutien à l’accueil des immigrants constitue une importante préoccupation pour ce secteur. Je souhaite appuyer les initiatives locales de développement et améliorer le soutien aux personnes qui font déjà beaucoup pour améliorer la qualité de vie des gens.

Présentez-nous, brièvement, votre perspective sur les dossiers suivants…

Famille et vie de quartier

Au coeur de mes préoccupations, il ya la qualité de vie des familles de la circonscription. Je tiens à rappeler que le 17 février dernier, Agnès Maltais a annoncé la création de 117 places en CPE dans Jean-Lesage et qu’un gouvernement du Parti québécois reste déterminé à assurer à chaque famille qui le demande, une place en CPE.Par ailleurs, notre gouvernement a également annoncé que les unités de médecine familiale de Saint-François-d’Assise et de Maizerets vont rehausser leur capacité d’accueil permettant ainsi d’augmenter le volume de consultations médicales d’environ 20 000 par année. »  

Environnement et qualité de l’air

Alertés par des citoyens engagés comme Véronique Lalande, nous sommes engagés dans une lutte pour que cesse la pollution provenant des activités industrielles du port de Québec. J’entends me consacrer, avec les citoyens, le comité de vigilance et le ministère de l’Environnement du Québec, à corriger la situation. Une seule issue possible: ces 3 entreprises doivent se conformer aux réglementations environnementales québécoises; même la ministre fédérale de l’Environnement l’a reconnu. »

Transport et mobilité

La ville de Québec a un plan de mobilité durable que nous appuyons. Alors que le gouvernement du Parti Québécois et la Première Ministre portent actuellement une politique innovante en matière d’électrification des transports, la ville de Québec doit s’inscrire comme un leader dans la mise en place des projets d’électrification des transports en commun.La Ville a déjà annoncé son intention de participer à la multiplication des bornes de recharge électrique pour les véhicules individuels et le RTC  doit aussi être associé à cette nouvelle approche. Par ailleurs, Henri-Bourassa est un axe majeur dans le comté mais le bruit qu’il génère constitue un problème grave pour son environnement immédiat. Une des solutions identifiée par les intervenants pour régler ce  problème est le respect de la limite de vitesse fixée à 50 km. Lors de la dernière campagne en 2012, je m’étais engagé à y faire installer un photo-radar, ce à quoi la Ville a acquiescé depuis. Je vais m’assurer que cela se réalise. »

Vie économique

Le futur complexe hospitalier de l’Enfant-Jésus est un projet gigantesque de 1,7 milliard de dollars et il modifiera profondément le visage du quartier. Comme il sera jumelé à la reconfiguration du boulevard Henri-Bourassa, il est essentiel de s’assurer que son implantation se fasse le plus harmonieusement possible. Favoriser les retombées positives et faire profiter le plus grand nombre, voilà le leitmotiv de la réalisation du projet.D’autre part, Limoilou et la 3e avenue connaissent une période d’effervescence et il y a lieu de continuer d’appuyer les intervenants à la base de ce succès. Comme député, j’apporterai mon soutien aux projets qui s’inscrivent dans cette dynamique et je compte, à cet effet, collaborer pleinement avec les sociétés de développement des artères commerciales. »

Le mot de la fin?

Le 4 septembre 2012, l’équipe du Parti Québécois de Jean-Lesage a réduit la majorité libérale de 4203 à 651 voix. Dans le contexte de la Capitale-Nationale, il s’agit d’un résultat remarquable mais il faut aller plus loin.Je vis dans le comté et je vous propose un député présent, qui fréquente les mêmes rues et les mêmes commerces que vous, que vous pourrez toujours accrocher pour lui dire ce qui va et ce qui ne va pas. À l’instar de mon implication dans des dossiers comme celui de la pollution du port, je vous propose un changement par rapport aux 18 derniers mois en élisant un député qui travaille avec vous et pour vous. Je vous demande donc l’honneur de vous représenter à l’Assemblée nationale avec l’équipe majoritaire du Parti Québécois »

Publicité

Restez à l'affût des actualités de votre quartier

Chaque samedi, recevez nos nouvelles, offres et activités incontournables dans le quartier.