Les jeunes de la rue: la roulotte de l’espoir

Source: Le Soleil, Normand Provencher, 11 novembre 2014 931693-regrette-ai-fait-vis-encoreChaque semaine, depuis trois ans, Mathieu Dechêne va à la rencontre des jeunes démunis de Québec, au volant de la roulotte Le Marginal. Ce service de dépannage ambulant, géré par la Société Saint-Vincent-de-Paul, permet à une clientèle désoeuvrée de prendre un café ou un sandwich, d’obtenir un coup de pouce dans ses démarches de réinsertion sociale ou, tout simplement, une oreille attentive à ses problèmes.Chaque semaine, depuis trois ans, Mathieu accueille des jeunes à qui la vie ne fait pas de quartier. Il n’étale pas sa vie au grand jour à ceux qui montent dans le motorisé, mais son parcours atypique lui permet de compatir à leurs déboires. (…)[ Tout l’article. À lire aussi: Les travailleurs de l’ombre. ]

Publicité