«Naissance de Limoilou» : conférence courue de la Société historique de Québec

Société historique de QuébecPlus de 200 spectateurs ont assisté le 11 mars dernier à la conférence de Réjean Lemoine, tenue au Monastère des soeurs de Saint-Joseph de Saint-Vallier (chemin Sainte-Foy). Coauteur de l'ouvrage Les maires de Québec depuis 1833, Réjean  a essentiellement abordé le thème de l’urbanisation dite « à l’américaine » de Limoilou qui a marqué le début du XXe siècle.Avec l’aide de nombreuses photos d’époque, plans et statistiques, l’historien a d’abord expliqué le rôle des communautés religieuses « en partenariat » avec les promoteurs dans le développement de ce vaste secteur de la basse-ville. Surtout la Quebec Land qui en 1906, a acheté des terrains jusqu’à l’actuelle 18e Rue afin de planifier le quartier, tel qu’on le voit aujourd’hui, sous le modèle de New-York.  En 1909, année de la fusion avec Québec, Limoilou comptait 3 900 habitants. Le quartier verra sa population s’accroître en flèche sous le règne du maire Olivier-Napoléon Drouin. De 1910 à 1916, il travaille à y créer de l’emploi, d’en faire un secteur de manufactures en conformité à son engagement de faire de Québec une ville industrielle. Le maire réorganise le réseau de ponts sur la rivière Saint-Charles pour notamment faciliter le passage du tramway vers la 1reAvenue et l’arrivée des trains. Autres faits d’armes d’Olivier-Napoléon Drouin, Réjean a souligné par exemple la municipalisation de l’Exposition provinciale pour en faire un site animé à l’année ainsi que l’élargissement et le pavage des principales artères du quartier.C’est en glissant un mot sur l’arrivée en 1927 du plus important employeur de l’époque à Limoilou, Anglo Pulp, que Réjean Lemoine a terminé son exposé avant la période des questions. À la suggestion d’un spectateur, ce dernier sujet risque fort bien de faire l’objet d’une autre conférence…Cette conférence était inspirée d’une recherche qui aboutira, l’automne prochain, à la parution d’un ouvrage sur l'histoire de Limoilou.

* * *

En préambule à cette soirée, Radio-Canada a suivi Réjean sur les traces des origines de Limoilou. Ce qui a fait l'objet d'un reportage radio et surtout, d'un remarquable document vidéo d'où est extraite l'image ci-bas.